Guerre en Ukraine

Invasion de l'Ukraine : le Brésil restera "dans la neutralité", dit Bolsonaro

Le Brésil "va continuer dans la neutralité" et ne va pas "prendre parti" à propos de l'invasion russe de l'Ukraine, a déclaré dimanche son président Jair Bolsonaro après avoir parlé avec son homologue russe Vladimir Poutine.

"Nous n'allons pas prendre parti, nous allons continuer dans la neutralité et aider selon nos possibilités à la recherche d'une solution. Nous voulons la paix, mais nous ne voulons pas nous attirer des conséquences ici", a dit le chef d'Etat d'extrême-droite, rappelant aussi que le Brésil "dépend beaucoup" des fertilisants russes.

Le président brésilien a évité de critiquer la Russie pour son invasion de l'Ukraine. Jeudi dernier, il a désavoué le vice-président Hamilton Mourao qui avait déclaré que "le Brésil n'est pas d'accord avec une invasion du territoire ukrainien".

Jair Bolsonaro a assuré que le Brésil avait "activement" oeuvré pour que la résolution débattue au Conseil de sécurité de l'ONU, bloquée par le veto de la Russie, ne contienne pas le verbe "condamner", qui a été remplacé par "déplorer".

Le Brésil, actuel membre non permament du Conseil de sécurité, a voté en faveur de cette résolution. Toutefois, il n'a pas signé une déclaration des pays de l'Organisation des Etats américains (OEA) dans laquelle ils "condamnent énergiquement l'invasion illégale, injustifiée et non provoquée par l'Ukraine de la part de la Fédération russe".

Jair Bolsonaro avait rencontré Vladimir Poutine il y a deux semaines en visite en Russie. Après la rencontre, le chef d'Etat brésilien a assuré que son homologue russe recherchait la "paix" et que le Brésil était solidaire de tout pays cherchant à résoudre les conflits de manière pacifique. Ce voyage a valu à M. Bolsonaro des critiques de la part des Etats-Unis.

 

Images du 11 août dernier :

Sur le même sujet

La mortalité liée au coronavirus est plus élevée dans les villes pro-Bolsonaro

Monde

Brésil : une photo et une famille de chiffonniers change de vie

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous