RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Invasion de l'Ukraine : Marina Ovsiannikova condamnée à 30.000 roubles (250 euros) d'amende, mais risque des poursuites au pénal

Marina Ovsiannikova (à droite, avec le panneau)
15 mars 2022 à 15:25 - mise à jour 15 mars 2022 à 16:31Temps de lecture1 min
Par Belga

Un tribunal de Moscou a infligé mardi une amende à Marina Ovsiannikova, employée d'une chaîne de télévision russe qui a fait irruption pendant un journal télévisé pro-Kremlin pour dénoncer l'offensive en Ukraine, sans toutefois l'emprisonner.

Reconnue coupable d'avoir commis une "infraction administrative", Mme Ovsiannikova devra payer une amende de 30.000 roubles (environ 250 euros au taux actuel), selon une journaliste de l'AFP présente à l'audience. Remise en liberté, elle risque toutefois encore des poursuites au pénal passibles de lourdes peines de prison.

Interrogé plus tôt dans la journée par l'AFP, l'un de ses conseils, Daniil Berman, a dit craindre cependant qu'une telle procédure pénale soit engagée contre sa cliente, mère de deux enfants mineurs.

Mme Ovsiannikova, qui travaille pour la chaîne Pervy Kanal, avait brandi dans le dos de la présentatrice du journal du soir une pancarte dénonçant la propagande russe au sujet de son offensive en Ukraine.

 

Sur le même sujet

Russie: la journaliste ayant critiqué l'offensive en Ukraine à la TV interpellée

Monde

Invasion de l’Ukraine : la journaliste russe antiguerre Marina Ovsyannikova va quitter sa chaîne de télévision

Monde Europe

Articles recommandés pour vous