Monde Moyen-Orient

Irak : la police fait usage de gaz lacrymogènes contre des milliers de manifestants pro-Sadr

La police a fait usage de gaz lacrymogènes

© Ahmad Al-rubaye / AFP

30 juil. 2022 à 09:36Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Les forces de sécurité irakiennes ont tiré samedi des gaz lacrymogènes contre plusieurs milliers de partisans de l’influent leader chiite Moqtada Sadr qui tentaient samedi d’accéder à l’ultra-sécurisée zone verte de Bagdad, trois jours après avoir brièvement occupé le Parlement.

L’impasse politique est totale en Irak qui attend toujours la nomination d’un nouveau Président et d’un Premier ministre, dix mois après les législatives d’octobre 2021.

Faiseur de roi et trublion de la scène politique, le leader chiite Moqtada Sadr a lancé une campagne de pression maximale contre ses adversaires, rejetant leur candidat au poste de chef du gouvernement.

Brandissant des drapeaux irakiens et des portraits de leur chef religieux, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi à l’entrée d’un pont de Bagdad menant à l’ultra-sécurisée zone verte, abritant institutions gouvernementales et ambassades, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Quelques dizaines d’entre eux ont réussi à parvenir jusqu’à une entrée de la zone verte, après avoir franchi le pont de la République en escaladant plusieurs blocs en béton érigés successivement pour bloquer la voie, ont-ils ajouté.

A cet endroit, les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes pour éloigner les contestataires et des canons à eaux ont également été activés.

"Tout le peuple est avec toi Sayyed Moqtada", ont scandé les contestataires, utilisant son titre de descendant du prophète de l’islam.

Les manifestants dénoncent la candidature au poste de Premier ministre de Mohamed Chia al-Soudani, jugé proche de l’ancien chef du gouvernement Nouri al-Maliki, ennemi historique de M. Sadr.

Sur le même sujet

Irak : le leader chiite Sadr réclame la dissolution du Parlement d'ici une semaine

Monde Moyen-Orient

Irak : la mission de l'ONU réclame "des solutions urgentes à la crise"

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous