RTBFPasser au contenu

Environnement

Irak : une nouvelle tempête de poussière paralyse aéroports et administrations

Tempête de sable à Bagdad
23 mai 2022 à 08:121 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Des aéroports en Irak et les administrations publiques dans tout le pays ont une nouvelle fois suspendu lundi leurs activités en raison d’une nouvelle tempête de poussière, ont annoncé les autorités.

Depuis la mi-avril, l’Irak a connu en l’espace de quelques semaines pas moins de neuf tempêtes de sable. Les autorités présentent l’Irak comme un des cinq pays au monde les plus vulnérables aux effets du changement climatique et à la désertification.

Lundi, dans la capitale irakienne, un nuage de poussière grisâtre flottait au-dessus des rues quasi désertes et libérées des habituels embouteillages du matin, a constaté un correspondant de l’AFP.

Le Premier ministre Moustafa al-Kazimi a ordonné la suspension du travail "dans les institutions publiques" à l’exception notamment des départements sanitaires et des agences sécuritaires "en raison des mauvaises conditions climatiques et de l’arrivée de violentes tempêtes de poussière", selon un communiqué de ses services.

En raison d’une visibilité ne dépassant pas les 400 mètres, l’aéroport de Bagdad a suspendu le trafic aérien. Même cas de figure pour l’aéroport international de Najaf, ville sainte chiite du sud, et à Erbil, capitale du Kurdistan irakien autonome, dans le nord.

 

Sur le même sujet : JT du 16/05/2022

Sur le même sujet

05 mai 2022 à 14:40
2 min
20 avr. 2022 à 10:50
2 min

Articles recommandés pour vous