Monde

Iran : le bilan monte à 8 morts dans les manifestations contre le décès de Mahsa Amini

© AFP or licensors

21 sept. 2022 à 13:11 - mise à jour 21 sept. 2022 à 16:01Temps de lecture1 min
Par Belga édité par D. V. Ossel

Au moins huit personnes ont été tuées lors de la répression des manifestations contre la mort d’une jeune femme près son arrestation par la police des mœurs du pays, a annoncé mercredi le procureur de la région.

La colère gronde depuis que les autorités ont annoncé vendredi la mort de Mahsa Amini, 22 ans, après son arrestation par la police des mœurs chargée de faire respecter un code vestimentaire strict pour les femmes.

"Nous sommes sûrs que cela a été fait par des agents contre-révolutionnaires parce que ces personnes ont été ciblées avec des armes non utilisées par les forces de l’ordre iraniennes", a ajouté Karami.

Ces manifestations nocturnes se sont propagées dans la République islamique depuis l’annonce du décès de Mahsa Amini vendredi, jusqu’à la ville sainte de Qom, cité natale du guide suprême iranien Ali Khamenei, qui s’est exprimé mercredi lors d’un événement à Téhéran sans mentionner de manifestations dans le pays.

Elles ont eu lieu dans les rues d’une quinzaine de villes iraniennes situées dans le nord-ouest et le sud du pays tout comme dans la capitale.

"Non au foulard, non au turban"

Des manifestants en colère y ont bloqué la circulation, incendié des poubelles et des véhicules de police, lancé des pierres sur les forces de sécurité et scandé des slogans hostiles au pouvoir, selon l’agence officielle Irna.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes et procédé à des arrestations pour disperser la foule, a précisé l’agence. Des hommes et des femmes, dont beaucoup avaient ôté leur foulard, se sont rassemblés à Téhéran et dans d’autres grandes villes du pays, selon la même source.

"Non au foulard, non au turban, oui à la liberté et à l’égalité !" ont crié des manifestants à Téhéran lors d’un rassemblement dont les mêmes slogans ont été repris dans des manifestations de solidarité à l’étranger, notamment à New York et à Istanbul.

Une vidéo tournée dans la ville de Chiraz (sud) montre les forces de sécurité ouvrant le feu sur des participants aux manifestations qui se sont poursuivies jusqu’aux premières heures du matin mercredi.

Sur le même sujet : JT du 20/09/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous