Monde Europe

Irlande du Nord : Londres défend sa révision "légale" du statut post-Brexit

Simon Coveney, chef de la diplomatie irlandaise

© Getty Images

09 juin 2022 à 15:12Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Le gouvernement britannique a défendu jeudi son projet "légal" de révision du statut douanier post-Brexit de l'Irlande du Nord, qu'il s'apprête à mettre en œuvre malgré les avertissements de l'Union européenne, au risque d'une guerre commerciale.

Le gouvernement s'apprête à introduire au Parlement la semaine prochaine, voire dès lundi selon des médias britanniques, son projet de loi modifiant certains éléments du protocole nord-irlandais, négocié dans le cadre du Brexit et au cœur de vives tensions dans la province britannique.

Pour l'UE, cela revient à revenir sur un traité international et justifierait des représailles commerciales.

"Nous sommes confiants (...) dans le fait que le projet est légal au vu du droit international", a assuré à la presse le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson.

Le projet a été validé par le conseil des ministres et seuls des détails dans la rédaction du texte doivent être finalisés, a-t-il précisé.

Cela engendrera plus de problème selon le chef de la diplomatie irlandaise

"Publier ce projet de loi causera beaucoup plus de problèmes que ça n'en résoudra, non seulement entre la Grande-Bretagne et l'Irlande, mais entre le Royaume-Uni et l'UE en général", a averti le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney à son arrivée au conseil des ministres à Dublin, cité par des médias irlandais.

"Au cours des dernières semaines, la position de l'UE s'est durcie parce que je ne pense pas qu'il y ait une seule capitale dans l'UE et qui que ce soit à la Commission européenne qui pense, pour le moment en tout cas, que le gouvernement britannique est sérieux au sujet d'une solution négociée", a dit le chef de la diplomatie irlandaise.

Le protocole, conclu pour protéger le marché unique européen, a instauré une frontière douanière en mer d'Irlande pour maintenir l'Irlande du Nord dans l'orbite douanière de l'UE et éviter la création d'une frontière terrestre entre la province britannique et l'Irlande, membre de l'UE.

Le parti unioniste d'Irlande du Nord, le DUP, refuse de participer à un nouveau gouvernement à Belfast - dirigé pour la première fois par les républicains du Sinn Fein après leur victoire aux élections locales du 5 mai - si ce protocole n'est pas modifié.

Le gouvernement britannique, qui soutient les unionistes, a annoncé mi-mai sa volonté de légiférer pour le modifier. Celui-ci prévoit que les marchandises circulant et restant au sein du Royaume-Uni passent par un "nouveau canal vert", les libérant de démarches administratives. Les marchandises destinées à l'UE resteront, elles, soumises à l'ensemble des vérifications et contrôles appliqués en vertu du droit de l'UE.

Sur le même sujet

Brexit : le Royaume-Uni réclame un accès aux programmes de recherche européens

Monde Europe

Au Royaume-Uni, premier vote sur la réforme controversée des dispositions post-Brexit en Irlande du Nord

Monde Amérique du Nord

Articles recommandés pour vous