RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

La Première

Isabelle Wery : "En mars 2052, le petit Gaspard est bel et bien mort, comme tous ses congénères, emportés par une vague mondiale de tsunamis magistraux"

Isabelle Wery pour une carte blanche dans le cadre de la semaine du livre

Le Mug

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Isabelle Wery pour une carte blanche dans le cadre de la semaine du livre. Le thème imposé l’environnement !

En mars 2022, le petit Gaspard de Bruxelles avait tout compris quand il s’était exclamé, à l’annonce qu’une énième guerre faisait rage pas très loin de chez lui : "Mais c’est pas la guerre qu’il faut faire, c’est sauver le climat, la planète ! Et tout de suite !"

Et il ajoutait, le petit Gaspard :

Car toi, climat, t’es à ton climax. T’as la température en fusion. T’as la gueule inondée. T’as l’iceberg en berne. La mer en hausse. L’atmosphérique en pollution. T’as le vent, les tempêtes, les ouragans, les incendies, les pandémies à la décuple ! T’es plus qu’une ombre macabre de toi-même, climax, Un squelette décharné de climax, Une loque de climax, Drapeau ravagé par la grêle.

Oui, en mars 2022, il avait tout compris le petit Gaspard.

Mais aujourd’hui, nous voici en mars 2052, le petit Gaspard est bel et bien mort, finito emballé pesé entériné le Gaspard, comme tous ses congénères humains et humaines d’ailleurs…

Sur le même sujet

Philippe Gustin : "Sans être expert, j’aurais bien dit qu’en français 'usine à gaz', ça désigne un problème plutôt qu’une solution"

La Première

Les 5 Nuits des écrivains en 5 podcasts inédits !

Semaine du livre

Articles recommandés pour vous