Monde Moyen-Orient

Israël : la police réprime violemment une manifestation d’opposants à la réforme judiciaire

La police tente de disperser une manifestation à Tel Aviv

© JACK GUEZ / AFP

Par AFP, édité par Alain Lechien

Des affrontements ont opposé mercredi à Tel-Aviv la police et des manifestants opposés à la réforme judiciaire portée par le gouvernement et qu’ils jugent anti-démocratique, tandis que le Parlement a adopté en lecture préliminaire deux nouveaux projets de lois controversés.

Lors d’une manifestation contre la réforme, au cours de laquelle plusieurs rues et voies de circulation ont été bloquées, la police a utilisé des canons à eau et des grenades assourdissantes. Des policiers à chevaux ont également tenté de disperser la foule. Dans un communiqué, la police a indiqué avoir arrêté 39 personnes pour troubles à l’ordre public.

Onze manifestants blessés ont été pris en charge à l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv, a déclaré le porte-parole de l’hôpital.

Cette nouvelle manifestation intervient alors que la Knesset (Parlement) israélien réunie le même jour en séance plénière a adopté en lecture préliminaire une nouvelle loi dans le cadre de la réforme de la justice, annoncée début janvier par le gouvernement que Benjamin Netanyahu a formé en décembre avec des partis d’extrême droite et des formations ultra-orthodoxes juives. Les députés ont adopté par 62 voix contre 20 sur les 120 que compte le Parlement, un projet de loi qui vise à restreindre les possibilités de destitution d’un Premier ministre. Celle-ci ne sera possible que si au moins 90 députés y sont favorables et seulement en cas d’inaptitude physique ou mentale. Selon la procédure, la proposition doit passer par une commission du Parlement, qui décidera de la soumettre à un vote en première lecture.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous