RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Moyen-Orient

Israël "ne changera pas" le statu quo sur l’esplanade des Mosquées

Les forces de sécurité israéliennes montent la garde à côté de Palestiniens détenus à l’entrée du complexe de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, le 21 mai 2021, après que de nouveaux affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens aient éclaté. Le p
24 avr. 2022 à 14:29Temps de lecture1 min
Par Belga

Israël "ne changera pas" le statu quo sur l’esplanade des Mosquées de Jérusalem, selon lequel les musulmans peuvent prier sur ce lieu saint mais pas les fidèles des autres religions, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid.

"Les musulmans prient sur le Mont du Temple, les non-musulmans peuvent seulement visiter. Il n’y a pas de changement, et il n’y aura pas de changement", a déclaré M. Lapid à la presse étrangère après des jours de violence sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, aussi considéré comme le lieu le plus sacré du judaïsme sous son nom de "Mont du Temple".

Après des attaques meurtrières en Israël, dont deux perpétrées par des Palestiniens, puis des opérations musclées de l’armée israélienne en Cisjordanie occupée, des violences ont éclaté à la mi-avril à l’esplanade des Mosquées de Jérusalem, faisant craindre une nouvelle escalade de la violence entre Israël et des mouvements armés palestiniens.

La police est intervenue car il y avait des centaines d’émeutier

Vendredi encore, plus d’une cinquantaine de Palestiniens ont été blessés dans des heurts sur place avec la police israélienne, qui a indiqué être intervenue après que des jeunes "émeutiers" aient lancé des pierres depuis l’esplanade vers le Mur des Lamentations en contrebas.

L’esplanade des Mosquées est située dans la portion orientale, palestinienne, de Jérusalem, occupée depuis 1967 par l’Etat hébreu. Ce lieu saint musulman est administré par la Jordanie, mais son accès est contrôlé par Israël.

Le déploiement des forces policières israéliennes sur l’Esplanade des Mosquées, et à l’occasion dans la mosquée locale Al-Aqsa, est "justifié" compte tenu des circonstances, a déclaré M. Lapid.

"La police est intervenue car il y avait des centaines d’émeutiers dépêchés par le Hamas et le Jihad islamique", a déclaré M. Lapid. "Je crois (que ce déploiement) était justifié car il a permis d’éviter un désastre […] en fait il a permis de sauver des vies", a affirmé M. Lapid alors que les autorités israéliennes craignent de nouvelles tensions à Jérusalem.

Sur le même sujet

Israël : nouveaux accrochages sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est

Monde

Israël-Palestine : 42 blessés à déplorer dans de nouveaux heurts sur l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem

Monde

Articles recommandés pour vous