Italie: Matteo Salvini souhaite des élections anticipées en automne

Italie: Matteo Salvini souhaite des élections anticipées en automne

© ALBERTO PIZZOLI - AFP

08 juin 2020 à 08:52Temps de lecture2 min
Par Belga

Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), souhaite des élections législatives anticipées à l'automne en Italie pour chasser le gouvernement de Giuseppe Conte, accusé de "ne pas avoir les idées claires" et d'être "opposé à la liberté d'entreprise".

Les Italiens sont déjà appelés à voter à l'automne -la date n'est pas encore fixée- pour des élections régionales (qui désignera les présidents de plusieurs régions) et pour se prononcer par référendum sur la réduction du nombre de parlementaires.


►►► À lire aussi : L’Italie rouvre ses frontières : l’épidémie de coronavirus y est-elle terminée ?


"Alors demandons aux électeurs de se prononcer (aussi) sur un gouvernement qui dure cinq ans et qui ait les idées claires", a déclaré M. Salvini dans une interview publiée lundi dans le quotidien La Stampa du groupe Fiat.

"Ce gouvernement idéologique, opposé à la liberté d'entreprise et de culte, aux écoles et hôpitaux privés doit s'en aller", a clamé le leader d'extrême-droite.

Celui-ci est en perte de vitesse dans les sondages depuis que la crise du nouveau coronavirus a frappé le pays au début de l'année, faisant passer le thème de l'immigration au second plan, principal cheval de bataille de l'extrême-droite italienne.

"Nous avons tenté de coopérer avec ce gouvernement. Nous les avons inondés de propositions et résultat: zéro. Tout est bloqué depuis l'automne dernier en raison de litiges au sein de la majorité gouvernementale", a affirmé M. Salvini.

La chute dans les sondages

L'actuel gouvernement de Giuseppe Conte, le Conte 2, une coalition entre le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et le Parti démocrate (PD, centre-gauche), devrait théoriquement durer jusqu'en 2023.

Mais M. Salvini, qui est resté environ un an dans le gouvernement Conte 1, quand la Ligue était l'alliée du M5S, a repris son bâton de pèlerin pour une nouvelle campagne électorale dans tout le pays visant à faire chuter le gouvernement et remonter son parti dans les sondages.

La Ligue, que certains sondage à l'été 2019 créditaient d'environ 35-36% des intentions de vote a chuté d'une dizaine de points et plafonne désormais aux alentours de 25-26%, tout en restant le premier parti d'Italie, devant le PD crédité d'environ 20-21%.

M. Salvini s'est ainsi rendu vendredi en Campanie (sud) et il est attendu lundi dans les Marches et les Abruzzes (centre).

Italie : Matteo Salvini rassemble des milliers de partisans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous