La Grande Forme

J'ai une boule au poignet : c'est grave docteur ?

02 mars 2022 à 15:00Temps de lecture2 min
Par Sophie Businaro

Le kyste arthro-synovial est la grosseur bénigne la plus fréquente du poignet. Il s'agit d'une tuméfaction formée d'une poche remplie d'un liquide gélatineux. Éléments d'information avec le Dr Lequint, chirurgien de la main au Grand Hôpital de Charleroi.

Le kyste du poignet est une poche de liquide gélatineux qui provient de l’articulation et qui, la majorité du temps, est localisé au dos du poignet et parfois sur la face antérieure du poignet. Ce n'est pas une tumeur et c'est donc tout à fait bénin. Il apparaît spontanément et dans de rares cas, à la suite d'un traumatisme. L'origine de ce kyste est inconnue, bien qu'on évoque parfois le fait que ce serait dû à une faiblesse/une vieillesse de la capsule articulaire qui entoure les ligaments. Cela peut arriver chez tout le monde, à n’importe quel âge, surtout à partir de l’adolescence mais il apparaît plus fréquemment chez les jeunes femmes âgées entre 18 et 35 ans, souligne le Dr Lequint, chirurgien de la main au Grand Hôpital de Charleroi.

Symptômes 

Il y a deux symptômes principaux :

  • Une douleur allant de la simple gêne à la véritable douleur lors de mouvements du poignet
  • Un symptôme esthétique ; une grosseur au niveau du poignet  

Il s'agit des deux motifs de consultation ; la tuméfaction et la douleur. À savoir qu'on peut avoir une douleur sans avoir de tuméfaction et inversément ou les deux à la fois. 

Diagnostic

"On parvient souvent à dire à l’œil nu de quoi il s’agit, surtout au vu de la localisation qui est assez typique. Mais on fait tout de même une échographie non seulement pour rassurer les gens mais aussi en termes médicolégal car certaines grosseurs peuvent être dues à autre chose mais une fois de plus, c'est très rare qu'il s'agisse d'autre chose que d'un kyste artho-synovial" souligne notre expert.  

J'ai une boule au poignet : c'est grave docteur ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment traiter ce genre de kyste ?

Ce genre de kyste peut disparaître spontanément en quelques mois ou, au contraire, évoluer vers l’augmentation de volume ou la stagnation. Il n’est pas possible de prédire l’évolution du kyste. Il faut simplement être patient. Parfois, il disparaît dans les 3 à 6 mois. Et d'autres fois, il stagne et s'il est gênant pour le patient, il faut alors avoir recours à la chirurgie.

Quand on opère ce kyste artho-synovial, on incise et on enlève non seulement la poche mais également ce qui est à l'’origine du kyste à savoir la zone de l’articulation d’où il provient. Il s'agit d'une opération assez banale dont se remet relativement facilement le patient.

Par contre, le Dr Lequint conclut en soulignant qu'il y a un risque de récidive : "On estime à 3-4% les récidives et il est important et légitime d'en informer le patient." 

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

"J’ai des nausées le matin mais je ne suis pas enceinte, à quoi cela peut être dû ?"

La Grande Forme

Préménopause : comment reconnaître les premiers symptômes ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous