RTBFPasser au contenu
Rechercher

Athlétisme

Jacques Borlée sur le nouveau format du relais mixte : "C’est formidable de pouvoir mettre en avant les dames"

Vendredi soir à Eugene, sur le coup de 19h50 locales (04h50 samedi en Belgique), la première finale de la 18e édition des Mondiaux d’athlétisme sera celle du relais mixte 4x400 mètres. La Belgique devra passer le premier tour avant de tenter de déjouer les pronostics en finale. Jacques Borlée, coach des Tornados et en charge du relais mixte avec Carole Bam, son homologue chez les Cheetahs, s’est montré résolument enthousiaste à l’idée de voir ses protégés se passer le témoin sur le tartan du Hayward Field.

Jacques Borlée et ses athlètes seront déjà en piste ce vendredi lors des qualifications du relais mixte. Une épreuve qui a connu quelques modifications dans son règlement et qui pourrait profiter à la Belgique.

"On impose de commencer par un homme puis une fille, ensuite un homme pour finir avec une fille. Donc pour une fois ce n’est pas Kevin qui va terminer dans le relais. Quand il y avait la possibilité de faire comme on voulait dans le relais, il y avait des pays qui mettaient deux hommes et puis deux femmes et se plantait. C’est assez particulier, mais ça met en évidence la femme et c’est formidable pour ça", commence par expliquer Jacques Borlée au micro de David Bertrand, envoyé spécial sur place.

Autre règle qui risque aussi de déstabiliser certains pays, trois des coureurs présents lors des qualifications doivent être présents en finale.

"Ça met en difficulté certains pays, car deux jours après, il y a les individuels qui commencent. Ce n’est pas si facile de demander à un athlète qui est dans les favoris en individuel de courir deux fois en une journée pour le relais. Il y a des stratégies qui vont devoir être mises en place et certains pays pourraient être en danger. Si on additionne tous les meilleurs temps, on est à peu près à la 9e place et on est proche de la 5e. Ça va se jouer sur des détails."

Des détails qui pourront faire la différence pour aller chercher quelque chose ? "La République dominicaine et les USA sont les favoris, mais pour la 3e place, si on se qualifie en finale, on verra bien si on sait jouer la médaille ou pas. Étonnamment, on a un grand réservoir et cette règle des trois coureurs ne nous met pas tant que ça en difficulté, mais certains pays qui ont un athlète chez les hommes et chez les femmes qui est très performant ne savent pas comment mettre les choses en place. Il y a des pays qui vont mettre leur bonne équipe dès le départ et donc ça va frotter fort dès les qualifications", conclut Jacque Borlée.

Sur le même sujet

Jacques Borlée à propos des Belgian Tornados : "On a de grandes chances et on est bien préparé"

Athlétisme

"Se donner à fond et partir sans aucun regret": l'objectif de Nafi Thiam aux Mondiaux d'Eugene

Athlétisme

Articles recommandés pour vous