Le 8/9

James Bond : les premières révélations d’un spécialiste sur "No Time To Die" et le successeur de Daniel Craig

Kevin Collette pour "James Bond : No Time To Die"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Temps de lecture
Par François Saint-Amand

Kevin Collette, spécialiste de James Bond, était l’invité du 8/9 pour préfacer la sortie dans nos salles ce jeudi du nouveau James Bond : Mourir peut attendre (No time to die).

Après d’incessants reports de dates de sortie, James Bond, l’agent secret le plus célèbre de la planète, fait son grand retour au cinéma !

Depuis qu’il a quitté les services secrets, James Bond se la coule douce en Jamaïque. Jusqu’au jour où son vieil ami Felix Leiter de la CIA, vient le déranger dans sa quiétude pour sauver la vie d’un scientifique. Bond accepte mais la mission s’avère plus périlleuse que prévu et se retrouve confronté à un ennemi terrible… Parviendra-t-il à s’en sortir une fois de plus ?

Kevin Collette vient vous donner son avis d’expert sur ce nouveau volet. En attendant, il vous propose de découvrir le numéro spécial James Bond du magazine Auto Heroes dans les prochains jours. Pour fêter les 60 ans de l’agent secret, Kevin sortira également un livre en 2022 : Au volant avec James Bond.

Un avis tranché sur "Mourir peut attendre"

Auteur de nombreux livres sur l’agent 007, Kevin Collette est l’un des plus grands fans de James Bond et ce depuis des années. Il est en effet tombé dans la saga quand il était tout petit, lorsque son cousin, déjà fan du personnage, l’emmène voir Les diamants sont éternels au cinéma, à l’âge de 10 ans.

Les attentes étaient donc grandes pour le critique cinéma français… et attention 'spoiler' : Mourir peut attendre est selon lui "une énorme déception". Un avis qui n’est cependant pas partagé par Cyril et Cathy Immelen qui ont aussi assisté à l’avant-première.

Sans en dévoiler le contenu, Kevin Collette confie avoir surtout été contrarié par le dénouement du film, qui laisse le public dans le flou sur l’avenir du plus célèbre espion britannique.


►►► À lire aussi : "Chez Nadette" de Thierry de Coster, la mini-série qui ressemble à "du Pagnol à la wallonne"


Il faut signaler à ce propos que les fans ne sont jamais sondés par le producteur historique de la saga. "EON Productions a toujours mis un point d’honneur à ne tenir aucun compte vis-à-vis des fans : il n’y a pas de sondage, ils font leur truc, ils attendent le résultat et modifient en fonction des entrées ce qu’il y a marché ou pas pour le prochain film, mais on ne demande jamais directement l’avis aux fans" déplore-t-il.

Loading...

Qui pour succéder à Daniel Craig ?

On sait en effet que Daniel Craig a annoncé officiellement que Mourir peut attendre serait son dernier film dans la peau de James Bond. La crainte de Kevin Collette sur la fin du nouveau film ne se base en tout cas aucunement sur les rumeurs ayant circulé sur l’arrivée d’un James Bond féminin ou d’origine africaine comme Idris Elba et pour cause, celles-ci seraient infondées.

"C’est du pipeau de pseudo-journalistes, il n’y a strictement rien de vrai là-dessus" assure-t-il. "Je sais qu’officiellement les producteurs ne prendront jamais un autre interprète qu’un blanc hétérosexuel mâle. Tout ce qu’on raconte sur la féminisation du personnage et tout le reste n’a vraiment aucune réalité".

Ce fan invétéré de 007 se présente comme une source de premier plan : il est en effet en contact étroit avec des membres des équipes de tournages. "J’ai eu la chance grâce à mon métier de critique de cinéma, de pouvoir assister à des tournages, sur les deux derniers Daniel Craig avant No Time To Die : Skyfall et Spectre. Je me suis surtout rapproché de la franchise littéraire, car James Bond il ne faut pas oublier que c’est un héros de roman avant d’être adapté au cinéma" dévoile-t-il. "C’est ce côté qui m’a intéressé et qui m’a d’ailleurs poussé à faire critique journaliste pour faire comme Ian Fleming (NDLR : le romancier qui a créé James Bond, ancien agent du renseignement militaire pendant la Seconde Guerre, était aussi journaliste)".

Le favori pour reprendre le rôle de Bond ? René-Jean Page, révélé dans La chronique des Bridgerton, selon les bookmakers.

Loading...

Les auteurs de James Bond

Décédé en 1964, Ian Fleming connaîtra à peine le succès de James Bond au cinéma. Aujourd’hui avec la renommée mondiale des films, ses livres se vendent désormais à prix d’or. Kevin Collette possède un exemplaire original et celui-ci coûte… le prix d’une voiture.

Le père de James Bond n’a écrit d’ailleurs que 12 livres de son vivant, plus deux autres sortis à titre posthume. Plusieurs auteurs ont ensuite pris la plume pour raconter les missions du plus célèbre agent secret. Un choix judicieux selon le fan, journaliste et auteur français, qui donne sa préférence aux derniers auteurs, comme Anthony Horowitz qui signera bientôt son 3e James Bond. "On se rend compte que Fleming est extrêmement raciste dans sa description des personnages, il est britannique jusqu’au bout des ongles et cela en devient caricatural alors que les auteurs modernes se sont adaptés à l’air du temps. Ils sont beaucoup plus fluides".

Mourir peut attendre ne se base sur aucun livre pour son scénario, mais est truffé de références à l’auteur historique de la saga, annonce également Kevin Collette.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous