James Brown, l'homme aux 8 surnoms

Cargo de nuit

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 août 2020 à 22:00Temps de lecture1 min
Par Gabrielle Davroy

La Sonuma a mis à notre disposition cette intéressante archive concernant James Brown.

Une interview qui nous rappelle combien ce personnage était hors normes ! En 49 ans de carrière (entre 1956 et 2005), James Brown a signé plus de 2000 chansons !

Enfant, était particulièrement doué pour la boxe et le baseball mais c’est en danse et au chant qu’il excellait. C’est donc cette direction qu’il a prise pour être consacré en 1986 "le Parrain de la Soul".

"Parrain de la Soul", c’est un des nombreux surnoms de James Brown. Wikipédia en renseigne 5 mais en interview dans l’émission "Cargo de Nuit " de la RTBF en 1986, James Brown explose les compteurs en matière de surnoms, il en relève… 8 !

Et l’info est vérifiée puisque c’est James Brown lui-même qui en fait la liste :

  • Mister dynamite
  • Mr Please please Please
  • Mr Personnality
  • L’homme le plus bosseur du show-business
  • Soul brother N°1
  • Le roi de la soul
  • Le roi du funk
  • Et… Le Parrain de la soul, un titre qui l’honore

Dans l’archive que nous vous partageons sur cette page, James Brown cartonne avec le titre "Living in America".

Il revient sur ses débuts difficiles dans un milieu compétitif extrêmement touffu ou l’amateur de musique ne sait pas trop qui est qui et qui chante quoi. L’abondance des productions musicales disponibles l’a obligé à proposer un nouveau son, un nouveau style qui le distingue.

James Brown détaille en quoi son surnom d’"homme le plus bosseur du show-business" est particulièrement mérité. Sur scène, il se donne jusqu’à l’épuisement, il est dans la musique, il la vit.

Y a-t-il une musique "Black" et une musique "White" ? A cette question, James Brown répond très justement : "le son n’a pas de couleur, vous ne pensez pas"

Une séquence réalisée avec la complicité de la Sonuma.

Sur le même sujet

James Brown : Funk The World !

James Brown

90 millions de dollars pour la musique de James Brown

Articles recommandés pour vous