RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Jardinage : gare aux accidents domestiques !

Avec le début du printemps qui s’annonce, bon nombre d’entre vous vont se remettre à gratter la terre. Mais jardiner n'est pas sans danger... Nous allons brosser ici le terrain de ce qui pourrait représenter un danger. Et surtout, vous donner les bons conseils pour éviter des blessures au jardin. Le point avec le Dr Charlotte, médecin généraliste, dans "La Grande Forme".

Le jardinage est une activité ludique qui a d’ailleurs plusieurs vertus que ce soit au niveau de la relaxation ou au niveau du maintien d’une activité physique. Jardiner a également des impacts positifs au niveau neurologique, notamment sur le ralentissement du vieillissement cérébral. Mais il faut prendre ses précautions... Car bon nombre d'accidents domestiques - 25% - ont lieu dans le jardin.

  • Contrainte physique

Le fait de jardiner peut représenter une source de douleur lombaire ou de douleur au poignet. Cela est dû aux différents efforts et aux mouvements répétitifs de la main et des membres supérieurs. Mais également suite au port de charges lourdes. Jardiner expose aussi au bruit et aux vibrations. "Donc comme toute activité physique, pensez à vous échauffer avant et éventuellement à bien prévenir des risques. Allez-y progressivement, ne vous mettez pas tout de suite à démonter toutes vos clôtures en une fois par exemple. Utilisez un harnais pour la débroussailleuse qui va faire en sorte que votre dos sera dans une position correcte. Apprenez à plier les genoux et à préserver votre dos. Utilisez des diables et autre matériel qui vont vous aider à soulever des charges. Pensez également à vous hydrater. À porter un casque antibruit. Et des lunettes de protection" ajoute le Dr Charlotte.

  • Le soleil et le froid

Il ne faut jamais oublier que les activités en extérieur peuvent vous donner un risque de coup de soleil donc pensez à porter un chapeau, à protéger votre peau avec de la crème solaire et à protéger également vos yeux du soleil. Si travailler dans les jardins est votre métier, pensez à faire un dépistage chaque année chez un dermato ; les cancers de la peau sont en forte augmentation ces dernières années. S'il fait trop froid, cela va diminuer votre dextérité, la performance musculaire et les capacités de mouvement. La vigilance mentale peut également être réduite en raison de l’inconfort lié au froid et puis vous pouvez aussi développer un syndrome de Raynaud.

  • Blessures diverses

Les accidents de jardinage sont parfois graves, avec des risques de séquelles importantes, suite à l'usage de machine et d’outils notamment motorisés avec des lames coupantes qui peuvent engendrer des lésions minimes voire très importantes, qui peuvent mener jusqu’à l’amputation.

Le coup classique, c’est la tondeuse ; 6% des accidents liés à des activités de tonte mènent à une amputation ! C’est un des ustensiles les plus dangereux dans un jardin. Portez des gants, débranchez la bougie et utilisez un outil pour enlever l'accumulation d’herbe. Il y a un également un risque de blessure en utilisant par exemple un taille-haie ou une tronçonneuse ! Utilisez un pantalon et des chaussures de sécurité. Utilisez plutôt quelque chose de simple quand vous devez tailler les haies ou les arbres. Méfiance aux tuyaux d’arrosage ; ça glisse quand on marche dessus. Autre coup classique : celui du râteau dans le mauvais sens... Pensez à le ranger quand vous ne l'utilisez pas sous peine que les enfants se blessent également.

  • L’exposition à des agents chimiques

L’exposition des jardiniers aux produits phytopharmaceutiques (insecticides, fongicides, herbicides, …) peut-être toxique voire neurotoxique et peut avoir des conséquences cutanées et respiratoires. Lors de la préparation ou lors du traitement, il faut utiliser la matière lorsqu'il n'y a pas de vent et qu’il n’y a pas de risque éventuel. Et puis, il faut surtout essayer de cultiver de manière biologique.

Le Dr Charlotte rappelle que le Roundup est toxique et qu'il est interdit. Il a notamment été prouvé qu’il était hautement cancérigène.

  • L’exposition à des agents biologiques

"Le tétanos est dû à une bactérie qui se trouve dans la terre et qui va venir infecter une plaie. Donc le vaccin est à faire tous les 10 ans. Les piqûres d’insectes évidemment peuvent provoquer par exemple la maladie de Lyme, c’est assez fréquent chez les jardiniers. Méfiance également aux piqûres de guêpe et/ou de chenilles urticantesLes allergies au pollen qui peuvent provoquer aussi bien des réactions cutanées que des réactions respiratoires. Les morsures d’animaux de race ou de venin. Enfin, certaines peuvent certaines plantes peuvent aussi donner des réactions cutanées locales, comme les aubépines" conclut le Dr Charlotte.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Comment améliorer sa productivité et son bien-être au travail ?

La Grande Forme

Le rhume des foins est de retour : comment s’en prémunir et se soulager ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous