Icône représentant un article video.

Cinéma

Jean-Luc Godard : quelle empreinte laissera-t-il dans l’histoire du cinéma ?

Quelle empreinte laissera Jean-Luc Godard dans l'histoire du cinéma ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 sept. 2022 à 11:49Temps de lecture17 min
Par La Première

Jean-Luc Godard est mort à 91 ans. Monstre sacré présenté comme un génie et un mythe, c’est un des cinéastes les plus étudiés dans les cours de cinéma, récompensé par des Césars, un Oscar, une Palme d’Or. Mais connaît-on vraiment bien son œuvre ? Qu’a-t-il apporté au cinéma ?

"Il a été très influent", estime Xavier Garcia Bardon, professeur à l’ULB, à l’École de recherche graphique (ERG) et ancien programmateur cinéma à BOZAR. "De Chantal Akerman à Quentin Tarentino en passant par Philippe Garrel ou beaucoup d’autres, même dans le champ du cinéma expérimental […], il a été aussi cité que lui-même ne citait des œuvres."

Pour Hugues Dayez, "la première décennie est très fondatrice", avec "À bout de souffle, Pierrot le fou, Le mépris, où il invente des formes tout en révélant des acteurs." Mais après cette "décennie enchantée des années 60 […], il se met lui-même hors-jeu" en se lançant dans la vidéo expérimentale et en adhérant au maoïsme. "Pendant toutes les années 70 il disparaît complètement des radars."

Quand il tente de revenir dans le circuit avec Sauf qui peut (la vie), "aucun de ses films ne va le réconcilier avec le grand public parce qu’il a perdu les codes."

Il est tellement parti […] dans une espèce d’ornière nombriliste qui le coupe complètement du public. Heureusement, il y a encore le triangle d’or Télérama-Inrockuptibles-Libération pour maintenir la flamme et souffler sur les braises, et donc grâce à ça il reste un trésor national. Mais en salle il n’a plus jamais concerné personne.

Xavier Garcia Bardon voit lui une continuité : "Godard a été très cohérent tout au cours de sa carrière, du premier au dernier film."

Si on l’étudie encore autant dans les écoles de cinéma, c’est "parce que c’est quelqu’un qui jusqu’au bout a essayé d’inventer de nouvelles manières de montrer ses films. […] Il y a une recherche permanente de nouvelles formes, mais aussi de nouveaux modèles de réalisation, de production et de distribution."

Il avait une manière de placer constamment le cinéma dans l’histoire de l’art et ses films dans l’histoire du cinéma.

 

Sur le même sujet

Le manuscrit du "Mépris" de Godard, adjugé plus de 300.000 euros

Cinéma

Articles recommandés pour vous