Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Jean-Luc Mélenchon, le roi des insoumis bientôt très soumis ?

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 juin 2022 à 11:26Temps de lecture4 min
Par Amid Faljaoui

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Les Belges francophones ont toujours été intéressés par la politique française. Notamment durant les élections présidentielles.

 

Avec les élections législatives, les Belges francophones seront rapidement suivis par d’autres pays européens si jamais les amis de Jean-Luc Mélenchon font une razzia sur les votes des Français. En fait, les autres citoyens européens n’auront pas d’autre choix que de s’intéresser au scrutin législatif pour la simple raison que la France est la 2e économie de la zone euro. Si elle devait déraper, c’est tout l’édifice de la zone euro qui peut trembler.

Avouez qu’après le COVID, la guerre en Ukraine, on n’a pas vraiment besoin de ce scénario. Étonnamment, ce scénario mortifère incombe en quelque sorte à Emmanuel Macron selon Les Echos. Par sa politique de ralliement et de débauchages, il a affaibli la droite libérale et la gauche de gouvernement. Avec Macron, on a aujourd’hui 3 pôles : l’un au centre, dirigé par le président actuel, et puis deux blocs extrêmes qui séduisent la plupart du temps des électeurs plus jeunes ou défavorisés. L’extrême-droite regroupe aujourd’hui ceux et celles qui se sentent menacés dans leur identité et à l’extrême-gauche, vous avez le regroupement de ceux et celles qui se croient discriminés. A terme, la plupart des observateurs le reconnaissent, ce centre représenté par Macron est un danger pour l’avenir de la France, car il va favoriser le nombre de mécontents.

La suite en podcast ci-dessus ou ici.

Sur le même sujet

L’inflation et l’inversion des rapports de force

Chronique Économique

Economie : faut-il oublier le premier semestre 2022 ?

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous