RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jean-Pascal van Ypersele parle Climat dans Libre Echange !

Jonathan Bradfer accueille Jean-Pascal van Ypersele pour un Libre Echange
30 nov. 2015 à 10:21 - mise à jour 30 nov. 2015 à 10:21Temps de lecture2 min
Par Céline Biourge

A l’occasion de la #COP21 , la RTBF propose durant deux semaines une programmation baptisée " Mon climat et moi " pour répondre aux questions des citoyens et mieux comprendre les enjeux et les défis. Dans ce cadre et avant d'aller à Paris, le professeur passionné de l’UCL est venu échanger en toute liberté avec des jeunes étudiants réunis au Parlement. Un débat prometteur à découvrir le lundi 30 novembre à 21h15 sur La Trois.

Jean-Pascal van Ypersele parle Climat dans Libre Echange !

Docteur en sciences physiques et climatologue, Jean-Pascal van Ypersele a joué un rôle important dans la création en 2002 du programme de travail des Nations unies pour développer la communication et l'éducation en matière de changements climatiques.

Sa longue histoire au sein du GIEC, le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, démarre en 1995. L’histoire durera 20 ans. En 2007, Jean Pascal Van Ypersele y touche au sommet : le GIEC reçoit le prix Nobel de la paix. Vice-président du groupe de 2008 à octobre 2015, il vient de raté de peu la présidence du groupe au profit du candidat sud-coréen en octobre dernier. Il continuera néanmoins à mettre ses connaissances sur les changements climatiques au service de projets qui font avancer les choses, n’en déplaise aux " climato-sceptiques ". Il a par ailleurs repris depuis pleinement ses activités de professeur à l’UCL. Une fonction à laquelle il tient particulièrement et à laquelle il ne voulait de toute façon pas renoncer entièrement même en accédant à la présidence.

Parler du Climat sans tabou...

C’est donc tout naturellement qu’il a accepté de débattre sans tabou avec des jeunes aux arguments bien affûtés. Pour mener les débats avec Jonathan : 7 jeunes, étudiants en droit, en sciences politiques, en géographie, en sciences de l’environnement, du climat ou encore en écologie sociales. Tous concernés par les questions environnementales, ces étudiants ont préparé minutieusement le débat et n’ont pas hésité à lui faire part de points de vue divergents. Interrogé sur les climato-sceptiques, Jean-Pascal van Ypersele répond que le scepticisme est la base de la science mais encore faut-il que ce soit bien argumenté. Pour lui les climato-sceptiques c’est autre chose. Ils sont payés pour semer le doute, par exemple par les compagnies pétrolières. Sur l’attitude de la Belgique, le climatologue souligne la mesquinerie des débats belgo-belges actuels dans le domaine. Oui la Belgique pourrait faire mieux dans la lutte contre le réchauffement climatique dit-il.

...ni langue de bois !

Jean-Pascal van Ypersele parle Climat dans Libre Echange !

Sans langue de bois, les étudiants n’ont pas peur d’émettre des doutes sur le fonctionnement et l’efficacité des institutions internationales dans le domaine de l’environnement ainsi que de remettre en cause les dispositions prisent par la Belgique dans le combat contre le réchauffement climatique. Au terme de 70 minutes de débat, Jean-Pascal van Ypersele s’est réjoui d’avoir rencontré des jeunes plein de maturité et qui maitrisent des sujets aussi complexes. Un débat résolument d’actualité et qui offre des clés précieuses de compréhension sur les enjeux de cette conférence internationale.

Copenhague, la guerre du climat

L’émission sera suivie à 22h25 par la rediffusion d'un documentaire coproduit par la RTBF sur la même thématique :

Copenhague, la guerre du climat : un film de Sergio Ghizzardi qui nous emmène dans les coulisses de la Conférence sur le climat de Copenhague en 2009, pour en comprendre les enjeux politiques aussi bien que les conséquences climatiques.

Articles recommandés pour vous