Dossier

Jeff Buckley : sa vie

Jeff Buckley

© David Tonge/Getty Images

25 mai 2022 à 10:13Temps de lecture4 min
Par Laurent Rieppi

Les débuts

Né dans la ville d'Orange en Californie le 17 novembre 1966, Jeff est le fils de Mary Guibert et du folk rocker Tim Buckley.

Jeff commence à jouer alors qu'il est au lycée. Véritable passionné, il décide rapidement de s'installer à Los Angeles pour y étudier la musique. Sur place, il évolue alors dans différentes formations de jazz, de funk, mais aussi de reggae et de hip-hop, il accompagnera également le chanteur jamaïcain Shinehead.

Après cette initiation musicale à Los Angeles, Jeff Buckey déménage à New York et forme sur place Gods & Monsters, un nouveau groupe branché rock psychédélique.

Gods and Monsters (Jeff Buckley ft. Gary Lucas) - Farewell Angelina

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Après cette parenthèse psychédélique, Buckley se lance en solo et commence à arpenter les clubs et "coffee houses" new-yorkais pour se faire un nom et travailler sa personnalité. Là-bas, il développe un set nettement plus "folk-rock".

Même s'il semble suivre les pas de son père, Jeff Buckley se distance de la musique de ce dernier.

Il expliquera à ce propos: "Il a influencé ma vie, mais pas ma musique. Je n'ai jamais vraiment écouté ses disques par plaisir, je les ai simplement observés. Me comparer à lui, c'est une facilité que je comprends: la précision et la justesse de l'analyse ne pèsent pas lourd face aux raccourcis approximatifs. Moi, je sais que ce n'est pas vrai. Mais je ne peux rien lui reprocher à lui, il n'y est pour rien. J'en ai assez de voir ces vieux hippies venir à ma rencontre en espérant retrouver mon père. Je vais forcément les décevoir".

Jeff Buckley se fait un nom à New York et finit par recevoir quelques propositions de labels. Il dégote ainsi un deal avec Columbia Records et se lance dans la réalisation d'un premier EP en solo. Un EP live baptisé "Live at Sin-é" sort en novembre 1993, il contient deux reprises (notamment une "cover" de Van Morrison) et deux compositions originales.

Cet EP nous donne un avant-goût du chef d’œuvre à venir, l'album "Grace".

 

"Grace" le chef d’œuvre de Jeff Buckley

 

Les sessions d'enregistrements de l'album "Grace" débutent le 20 septembre 1993 au mythique studio Bearsville à Woodstock. Un studio conçu au début des 70's par Albert Grossman, le manager de Bob Dylan.

L'album est produit par Andy Wallace, célèbre notamment pour avoir été l'ingénieur du son du "Nevermind" de Nirvana.

Pour assurer à Jeff et à son groupe un confort maximum de travail, Andy Wallace prépare trois installations de studios. Steve Berkowitz, producteur exécutif, a expliqué, bien plus tard: "Au studio Bearsville, Andy Wallace et les musiciens avaient prévu deux configurations différentes pour l'enregistrement du groupe en entier: une pour les titres où ils jouaient tous à fort volume, et une autre pour ceux où ils jouaient plus doucement, avec deux batteries différentes avec chacune un set de microphones adaptés. Un troisième espace avait été installé, qui ressemblait à une petite scène pour un artiste solo dans un café".

Sur La plage titre "Grace", Buckley est influencé par la Motown et la musique indienne.  En l'écoutant, on ne peut s'empêcher de penser à "Kashmir" de Led Zeppelin.  Buckley déclarera à de nombreuses reprises lors d'interviews être un grand fan du groupe contrairement à son père.

On constate sur l'album à quel point la voix de Buckley sera une source d'influence sur des chanteurs tels que Matthew Bellamy de Muse ou encore Thom Yorke de Radiohead (deux musiciens qui ne cacheront jamais leur admiration pour Buckley et cet album "Grace").

 

En studio, durant l'enregistrement de "Grace", l'ambiance est particulière. Buckley se montre quelque peu dissipé.

Andy Wallace, le producteur, se souviendra plus tard: "Il était difficile de faire respecter un emploi du temps à Jeff. Il pensait toujours à quelque chose de nouveau, ce qui était excellent... Mais il était important de parvenir à finir l'enregistrement, le plus dur était de le garder concentré sur ce que nous faisions; sans le brider ni sans que cela devienne un problème. Il n'aimait pas trop se concentrer sur ce qu'il avait fait la veille, il ne pensait qu'à son nouveau plan pour aujourd'hui. Il réécrivait sans cesse les paroles, les musiques (...) tout changeait sans cesse".

L'un des moments forts de l'album est évidemment cette splendide reprise du titre que Leonard Cohen avait publié sur son album "Various Positions" (1984): "Hallelujah". Cela faisait déjà quelques années que Buckley le proposait dans son set sur scène mais ici le morceau va encore prendre une dimension supérieure grâce à ce très beau travail en studio et cette interprétation particulièrement intense et intimiste.

Jeff Buckley - Hallelujah

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'album "Grace" ne connait pas un grand succès à sa sortie en août 1994, cependant il sera redécouvert à la suite de la disparition de Jeff Buckley et deviendra ensuite un véritable "best seller" et une source d'inspiration pour de très nombreux musiciens partout dans le monde.

Le 29 mai 1997, Buckley part se promener au bord de la Wolf River en compagnie de son ami Keith Foti et décide de se baigner tout habillé. Foti se souviendra qu'avant de se jeter à l'eau, Buckley était en forme et chantonnait "Whole Lotta Love" de Led Zeppelin. Il disparait dans les eaux ... Son corps ne sera retrouvé que six jours plus tard par un passager d'un bateau de tourisme. Jeff Buckley était âgé de 30 ans.

"Grace" est le seul véritable album solo de Buckley sorti de son vivant, des compilations de titres inédits sortiront par la suite. Mais "Grace" aurait du être le début d'une belle aventure musicale. A sa sortie, l'artiste avait déclaré: "Grace n'est absolument pas mon chef-d’œuvre, loin de là. Je suis content d'avoir achevé cet album, car je vais pouvoir passer à la suite et faire quelque chose de plus profond".

Sur le même sujet

Jeff Buckley : 25 ans déjà – Retour sur son passage en Belgique en 1994

Dossier

Articles recommandés pour vous