Football

Jérémy Doku, précoce du 'process', appelé chez les Diables à 18 ans

Jérémy Doku, précoce du 'process', appelé chez les Diables à 18 ans
25 août 2020 à 12:28Temps de lecture2 min
Par Lancelot Meulewaeter

Peut-être restera-t-il dans les mémoires comme ces génies précoces qui ont entamé leur carrière à 17 ans, tel Eden Hazard ou Vincent Kompany. Peut-être tombera-t-il aux oubliettes après s'être révélé être étoilante filante plutôt que montante. Toujours est-il que la sélection en équipe nationale d'un jeune de 18 ans, qui a débuté sa carrière professionnelle à 16 ans, attire toujours un peu les regards. C'est le cas pour Jérémy Doku qui va découvrir les joies de Tubize et, qui sait, du terrain lors des deux prochains matchs des Diables rouges à l'occasion de la Nations League, au Danemark puis face à l'Islande.

Mis dans le bain par...dépit

Jérémy Doku, précoce du 'process', appelé chez les Diables à 18 ans
Jérémy Doku, précoce du 'process', appelé chez les Diables à 18 ans BRUNO FAHY - BELGA

Nous sommes en novembre 2018. Anderlecht vivote au classement général sous les ordres de Hein Vanhaezebrouck qui crie à qui veut bien l'entendre qu'il lui faut un meilleur noyau pour atteindre les objectifs fixés par le président Marc Coucke. Alors sujet à beaucoup de blessures, le groupe anderlechtois est décimé au moment de se rendre sur le terrain compliqué de Saint-Trond. Vanhaezebrouck décide de faire appel au vivier : Francis Amuzu est titularisé d'entrée, tout comme Albert Sambi Lokonga. Alors que les Mauves sont menés 3-2 par les Canaris, le coach anderlechtois décide de faire monter un jeune de 16 ans pour les douze dernières minutes de la rencontre : il s'agit de Jérémy Doku. Très vite, sa vitesse balle au pied comme sans ballon surprend. Puis le garçon connaît à nouveau quelques brèves montées au jeu et fixe rendez-vous à tout le monde pour la saison prochaine.

Emblème du process

La saison dernière, Vincent Kompany débarque avec ses principes et ses certitudes. Jérémy Doku en est une. Dynamiteur de défense, le garçon symbolise à lui seul le process. Il est jeune, belge, talentueux, néerlandophone avec un excellent niveau de français et formé depuis ses dix ans à l'ombre de Saint-Guidon. Son temps de jeu augmente considérablement même s'il peine à être décisif. Avant la dernière journée de championnat disputée, il ne comptait qu'un but en 20 apparitions. Le garçon sait qu'il doit devenir plus décisif dans son jeu, comme il le fut lors du dernier match disputé la saison dernière et une démonstration d'Anderlecht face à une équipe de Zulte-Waregem complètement aux abois. Il devra également corriger ses petits défauts de jeunesse, comme lorsqu'il avait été exclu à Malines pour un tacle dans un match décisif pour l'éventuelle qualification en PO1.

Cette saison a commencé sous les meilleurs auspices pour lui : fer de lance de l'attaque des Mauves, il a marqué une fois et donné un assist lors de ses trois apparitions, qu'il a disputées dans leur entièreté. Cette sélection représente une récompense précoce. A lui de la saisir.

 

 

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous