RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Jérémy Perbet avant le Tour final de Nationale 1 : "À Liège, l'engouement est exceptionnel"

Après avoir terminé en tête de la phase classique du championnat de Nationale 1, le Football Club Liégeois entame ce dimanche le Tour final avec la ferme intention d'accéder à la D1B. Quatre équipes participent à ces Playoffs : Knokke, Dessel, Dender et Liège. S’ils seront attendus de pied ferme à chaque match, les Sang et Marine font toutefois figure de favoris, d’autant qu’ils pourront compter sur leur goaleador attitré, Jérémy Perbet. L’attaquant français, qui a déjà inscrit 22 buts cette saison en championnat, sera l’atout numéro un du matricule 4 qui rêve de retrouver le foot professionnel la saison prochaine. Ça tombe bien, c’est aussi l’objectif de Jérémy Perbut qui, à 37 ans, n’a rien perdu de son talent de finisseur. Il s’est confié avant le premier match de ce tour final où il compte bien faire à nouveau trembler les filets adverses…

Jérémy Perbet, Liège a accompli une première partie du chemin menant à la Division 1B mais pour monter, vous devez encore passer par le Tour final et surtout...le remporter ?

" C’est clair mais nous ne pouvons pas être déçus puisque les règles étaient claires dès le début du championnat. On savait que la première place ne nous permettait pas de décrocher un ticket pour la D1B. Il faudra toutefois me convaincre que le 3e ou le 4e des U21, sans manquer de respect à ces équipes-là, mérite plus ce ticket que nous mais bon, c’est comme ça. C’est difficile à accepter mais on a quand même atteint notre premier objectif, à savoir se qualifier pour ce Tour final tout en terminant premiers de la phase classique. C’est chose faite et maintenant, place à ces Playoffs. Maintenant, à nous de bien les négocier et surtout de bien les commencer "

Tout va donc se jouer lors de ces six matches mais Liège a une belle carte à jouer puisque vous allez partir en pole position ?

" Oui, même si on ne sait toujours pas ce qui va advenir du match contre Dender, que nous avions remporté 3-0. On nous a d’abord retiré ces 3 points avant de pouvoir les récupérer. Maintenant, le club flandrien est allé en appel et donc, même si on a 2 points d'avance actuellement, on est toujours dans l’expectative au moment de démarrer ce Tour final. C’est une aberration. Il aurait fallu clarifier plus tôt cette situation mais finalement, ça ne change pas grand-chose pour nous. On va jouer pour gagner tous les matches sans trop se soucier du dénouement de cette triste affaire "

Liège mérite de jouer en D1B

Vous avec donc hâte d'entamer ce Tour final ?

" Oui, d’autant plus que le premier match se jouera à domicile. C’est une bonne chose pour nous. On a prouvé ces dernières semaines, avec le soutien du public, que nous étions conquérants et on a ainsi réussi à enchaîner les victoires. Maintenant, on sait aussi que cette équipe de Knokke a du répondant. Elle a terminé la phase classique en boulet de canon. Donc, à nous de bien débuter ce Tour final en étant ambitieux mais aussi réalistes. On s’attend à un premier match compliqué "

Liège qui sera attendu au tournant ?

" Exactement. Nous sommes la seule équipe wallonne de ce Tour final. On ne doit pas espérer le moindre cadeau et on devra tout donner pour remporter ce Tour final. On mesure l'ampleur de la tâche qui nous attend mais nous sommes aussi conscients de nos qualités. Nous devrons avant tout rester concentrés, faire preuve d’efficacité et tout se passera bien pour Liège "

Parmi les quatre équipes qui participent au Tour final, deux n’ont pas obtenu la licence et ne peuvent donc pas monter en D1B. Vous comprenez cette situation ?

" Je pense que les gens qui pondent ce genre de règlement illogique devraient se remettre un peu en question. C’est une aberration de plus. Je trouve que cela va à l'encontre de l’éthique sportive. Maintenant, c’est à nous à montrer sur le terrain que Liège est la meilleure équipe, comme on l’a déjà fait pendant la phase classique "

Malgré mon âge, j'ai prouvé que j'avais toujours le sens du but

A titre personnel, vous avez marqué de votre empreinte ce championnat en empilant les buts pour Liège. Pourtant, vous avez essuyé quelques critiques en début de saison ? 

" Vous savez, redescendre dans le football amateur, quand on a évolué au plus haut niveau, n’est pas quelque chose d’évident. J’ai pu m’en rendre compte. Je m’y attendais un peu mais certainement pas à ce point. Maintenant, je ne regrette rien. Mes débuts, c’est vrai, ont été un peu compliqués, à l’image de l’équipe. On a éprouvé quelques difficultés à développer notre football et surtout à se créer des occasions face à des formations très défensives. Après, au fur et à mesure de la saison, on a trouvé nos marques et j'ai retrouvé mes sensations de buteur. Je suis quelqu’un qui ne doute pas, malgré quelques critiques. J’ai continué à travailler, même encore plus que par le passé et cela a payé. J’ai inscrit 22 buts en championnat et 4 en coupe. Je le dois aussi à mes équipiers. On se crée désormais beaucoup plus d’occasions et nous sommes dès lors plus performants sur le plan offensif. Le nouveau coach, Gaëtan Englebert, y est aussi pour beaucoup. Sa vision du foot convient parfaitement au FC Liège "

Terminer meilleur buteur, c’est donc une fierté ?

" C’est surtout une belle récompense. Et cela prouve que, malgré mon âge, j’ai toujours le sens du but. Je n’ai pas loupé un seul match et j’ai à chaque fois été titulaire. Physiquement, je suis encore présent. Ce titre de meilleur buteur me fait évidemment plaisir mais comme je l’ai déjà dit, c’est avant tout grâce à mes coéquipiers parce que sans eux, je ne pourrais pas marquer des buts… "

Pourtant, vous êtes toujours tenu de très près par les défenseurs adverses ?

" C’est vrai mais cela a souvent été le cas tout au long de ma carrière. En Nationale 1, on a encore moins de liberté, surtout quand Liège jouait avec un seul attaquant mais on s’y habitue et si un des équipiers parvient à marquer alors que je reste muet, cela me procure autant de plaisir "

J'aime être décisif dans les matches à enjeu 

Vous espérez être à nouveau décisif dans ce Tour final ?

" En tout cas, j’apprécie particulièrement les matches à enjeu avec de la pression. J’aime être décisif et marquer des buts dans ce genre de matches. J’espère que cela va se confirmer dans ce Tour final (rires) "

Vous vous êtes finalement bien intégrés ici à Liège ?

" Je dirai que c’est le club où, paradoxalement, j’ai été le plus critiqué par les supporters. En tout cas en début de saison. Pourtant, j’ai marqué pas mal de buts, ça prouve que l’attente placée en moi était énorme mais c’est quelque chose qui ne me dérange pas et que j'accepte volontiers. J'aime aussi prouver que mentalement je suis toujours présent. En tout cas, je n’ai absolument aucun regret d’avoir signé à Liège. Que du contraire, j’ai tout de suite eu un bon feeling ici. C’est un club ambitieux, qui veut absolument monter. C’est quelque chose d’important pour moi. J’avais envie de relever ce challenge avec cette équipe. Je suis persuadé qu’avec les qualités qu’il y a ici et le soutien des supporters, qui ont toujours été derrière nous, on va y arriver "

Nous avons accompli quelque chose de bien, il reste à mettre la cerise sur le gâteau

Vous êtes donc prêts à retrouver la D1B avec Liège ?

" Bien sûr. C’est l’objectif de tout un club. Liège et ses fidèles supporters méritent d’évoluer plus haut, dans le foot professionnel. C’est incroyable de pouvoir compter sur un tel soutien populaire. Même si le public est parfois exigeant envers ses joueurs, c’est un public de connaisseurs qui a toujours été derrière son club et ses joueurs. A ce niveau, c’est exceptionnel d’avoir un tel engouement. C’est vraiment le 12e homme qui nous permet de nous transcender. Tout est réuni pour accomplir quelque chose d’extraordinaire. Pour l’instant, on a fait quelque chose de bien mais il reste la cerise sur le gâteau… "

Articles recommandés pour vous