RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Jets de balle de tennis, buts de Brogno et débordements : les Charleroi – Standard mythiques disputés au Mambourg

06 mars 2022 à 08:00Temps de lecture2 min
Par Lancelot Meulewaeter

Les rencontres entre Charleroi et le Standard disputées au Mambourg ont historiquement été éruptives. La rivalité entre les deux têtes de proue du football wallon a été exacerbée par des débordements, dont plusieurs ont eu lieu lorsque les équipes se sont affrontées en province de Hainaut.

1997 : Dante Brogno répond à un but de Gilbert Bodart

Au nombre de victoires, le Standard domine largement son rival wallon. Domicile et extérieur confondus, les Rouches se sont imposés 46 fois pour 17 victoires carolos. Parmi les joueurs qui ont marqué l’histoire de ces chocs wallons, Dante Brogno tient une place de choix : systématiquement en feu lorsqu’il fallait affronter le club liégeois, le buteur historique du Sporting s’est illustré à de maintes reprises. Y compris dans ce choc du 17 août 1997, où il offrait la victoire aux Zèbres d’une reprise dont il avait le secret.

2011 : des Carolos inventifs pour exprimer leur mal-être

En 2011, le déséquilibre n’a jamais été aussi impressionnant entre les deux formations. Le Standard sort d’une période faste avec deux titres de champion de Belgique (2008, 2009) alors que le Sporting, avec Abbas Bayat à sa tête, va connaître la bascule en Division 2. Impuissants face à leur club à la dérive, les supporters des Zèbres interrompent le Charleroi – Standard avec… des jets de balles de tennis. Cocasse. Pierre-Yves Hendrickx, le directeur administratif de Charleroi s’exprime après le match : "ce match est une honte pour Charleroi, pour Liège et pour toute la Wallonie".

2012 : un score de tennis et un drapeau planté

Sous le mantra du Carolos Are Back, le Sporting de Charleroi revient en Division 1 avec la ferme ambition de ne plus connaître les affres de la descente. Dès le début du championnat 2012-2013, qui marque leur retour en D1, les Zèbres sont cependant cueillis à froid par leur voisin. Le Standard s’impose 2-6. Un score de tennis rendu encore plus humiliant par le geste posé par Sébastien Pocognoli. A l’issue du match, le pur Liégeois s’empare d’un drapeau appartenant à des ultras du Standard et vient le planter au centre la pelouse du Mambourg. Un geste qui lui vaudra quelques inimitiés en province de Hainaut.

2015 : la honte du football wallon

Dominique D’Onofrio évoquait autrefois "l’amitié entre les deux clubs malgré la rivalité entre supporters". Cette dernière aura trouvé son paroxysme un soir de 2016. Les Zèbres de Felice Mazzu mènent 2-1 face au Standard de Yannick Ferrera. C’est alors que les supporters des Rouches, massés en nombre, interrompent le match en jetant fumigènes et autres pétards sur le terrain. L’arbitre de la partie renvoie les joueurs aux vestiaires pour un intermède de 10 minutes. A l’issue de celles-ci, les Liégeois reviennent galvanisés et inversent le cours du match, via un but prodigieux de Van Damme et un autre de Renaud Emond.

Articles recommandés pour vous