Les secrets du métier

‘Jeu t’aime’, la campagne Yapaka qui met le jeu à l’honneur s’invite à l’école

Laurane Baudelot, coordinatrice de projets chez Yapaka et Chistine Duwelz, directrice d’école
27 juin 2022 à 08:04Temps de lecture2 min
Par Charline Halleux

Dans le cadre des capsules "Les secrets du métier", Joëlle s’est rendue à l’école communale de Thieusies pour assister à la pause de midi. Dans cette école, les élèves participent aux récrés ‘Jeu t’aime’. Un projet, proposé par Yapaka, qui met le jeu à l’honneur car jouer est essentiel au bon développement de l’enfant !

Avant de parler des actions ‘Jeu t’aime’, il est peut-être utile de rappeler ce qu’est Yapaka. Il s’agit de la "cellule de coordination de la prévention de la maltraitance de la Fédération Wallonie Bruxelles".

"Notre travail consiste à mettre à disposition des ressources tant vers les professionnels que les familles", explique Laurane Baudelot, coordinatrice de projets chez Yapaka.

Le jeu occupe parfois trop peu de place dans l’esprit des adultes et dans le quotidien des plus jeunes. Comment redonner le goût du jeu, à cette activité gratuite, sans intention pédagogique ? Ça, c’est la question de départ de la campagne ‘Jeu t’aime’. Avec les années, la campagne a pris bien des formes différentes. Il y a les rencontres 'Jeu t’aime' qui se tiennent chaque année lors du dernier week-end de novembre dans les communes partenaires. Il y a aussi des publications, des capsules vidéo et enfin, les récrés ‘Jeu t’aime’.

"C’est vraiment une campagne qui vise à rappeler l’importance du jeu dans le développement de l’enfant. Dans un premier temps la campagne était vraiment menée pour rappeler l’importance du jeu en famille et puis on s’est dit que finalement l’école c’est un super lieu pour rappeler à quel point le jeu c’est important pour l’enfant et essentiel", décrit Laurane.

Et dans les faits, cela se passe assez facilement. Les parents donnent à l’école des objets qu’ils n’utilisent plus et auxquels ils veulent donner une nouvelle vie. Ces objets ne doivent pas avoir de valeur ludique initialement, cela peut être des claviers, des boîtes, des moules à gâteau, des tissus… Pour que la magie opère, il suffit de mettre ces objets dans les mains des enfants !

Le seul inconvénient pour l’école, c’est que les récrés deviennent plus bruyantes, ajoute Chistine Duwelz, directrice de l’établissement, "mais les effets positifs sur les enfants sont tellement nombreux qu’on n’y prête pas attention". Plus de créativité, moins de conflits, plus de contacts sociaux… Si les récrés ‘Jeu t’aime’ont attirés toute votre curiosité, toutes les informations sont sur https://www.yapaka.be/campagne/campagne-jeu-taime.

Envie d’en savoir plus ? Les capsules "Les secrets du métier" sont diffusées les dimanches à 20h08 sur La RTBF et disponibles à tout moment sur Auvio.

Les secrets du métier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Pascale Minet, responsable de l’enseignement et des formations en IPPJ : "C’est important de repartir sur les raisons du décrochage scolaire"

Les secrets du métier

4169 structures d’accueil de la petite enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles

Les secrets du métier

Articles recommandés pour vous