Regions

Jeudi en Prime à Ensival : selon Muriel Targnion, il reste 123 maisons déclarées inhabitables dans l'entité verviétoise

Jeudi en Prime à Ensival (Verviers) ce jeudi 13 janvier
13 janv. 2022 à 20:04 - mise à jour 13 janv. 2022 à 23:11Temps de lecture2 min
Par Kevin Dero

Ce jeudi 13 janvier, la RTBF, sur toutes ses plateformes, vous propose de faire le point sur les conséquences des inondations, survenues en juillet dernier. L’équipe du JT vous proposait un "Jeudi en Prime" spécial, à Ensival. Muriel Targnion, la bourgmestre de Verviers (ex-PS) – entité dont dépend Ensival- était sur notre plateaU.


►►►Retrouvez notre dossier spécial : inondations en Belgique, 6 mois après


 

A Verviers, 250 maisons ont été déclarées inhabitables dans les jours qui ont suivi le drame. A l’heure actuelle, on en dénombre environ la moitié.

" Il en reste 123 sur la commune de Verviers" explique la bourgmestre. Un temps long donc pour remettre ses habitations en état. Qui s’explique par un délai qu’il est nécessaire de prendre afin de définir le travail encore à faire quant à la stabilité. " Elles ne sont pas toutes à démolir, explique la numéro un de la cité lainière. Sur Verviers, il y en a 14 à démolir. 8 ont déjà été démolies. Pour ces maisons, ce sera donc une reconstruction. Pour les maisons qui sont instables, menaçantes et dans lesquelles on ne peut pas habiter, là c’est avec les compagnies d’assurances que les ingénieurs en stabilité et les architectes doivent négocier ".

Inondations, 6 mois plus tard : la bourgmestre de Verviers Muriel Targnion fait le point sur les logements inhabitables

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement


A lire aussi : Inondations, six mois après : à Trooz, 600 personnes ont encore besoin d’une aide alimentaire

A lire aussi : Inondations : changement de vie pour Chantal et Jean-Michel Larondelle, leur pâtisserie ne rouvrira pas


Côté nerf de la guerre, pour les finances communales, comment cela se passe ?

La tâche est énorme. Selon la bourgmestre, des écoles, des voiries, les berges des places mais aussi 60 bâtiments communaux ont été sinistrés. 90% des travaux sont subsidiés par la région wallonne. Sur 40 millions, 4 millions seront donc à charge de l’entité. L’effort est immense pour la région, concède Muriel Targnion. Une bourgmestre qui pousse ainsi un petit coup de gueule. Verviers fait partie des 10 communes les plus sinistrées, mais trois communes seulement ont vu les travaux subsidiés par la Région à 100%. " C’est une mesure qui n’a pas été comprise ni par les autorités communales, ni par les citoyens " dit-elle.

Des autorités verviétoises qui font aussi toujours face à des demandes d’aide de la part d’habitants sinistrés. Par rapport aux assurances, notamment. Une question de devis et de prise en charge des coûts qui reste encore bien épineuse, comme on peut le voir dans ce reportage.

Inondations, 6 mois plus tard : le casse-tête des assurances et des experts

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Inondations : "L’histoire peut aider à entretenir la mémoire du risque"

Inondations 2021

Jeudi en Prime à Ensival : les habitants du bord de Vesdre toujours confrontés à la reconstruction

Regions

Articles recommandés pour vous