Guerre en Ukraine

Jeudi en Prime : la ministre de la Défense détaille ce que l'armée belge fera par rapport au conflit russo-ukrainien

Jeudi en Prime

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 févr. 2022 à 17:25 - mise à jour 24 févr. 2022 à 20:40Temps de lecture4 min
Par Jean-François Noulet

Ce jeudi, dans la foulée du Journal Télévisé de la Une, la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS) étaitl’invitée de l’émission Jeudi en Prime.

Alors que la Russie a lancé une offensive contre l’Ukraine. L’Ukraine ne fait pas partie de l’OTAN, mais d’autres pays européens, proches de l’Ukraine et de la Russie pourrait décider de faire appel à l’OTAN s’ils s’estimaient menacés.

Du côté belge, le Conseil National de sécurité du gouvernement qui s’est réuni mercredi a entériné le déploiement de 500 soldats belges des forces navales, aérienne et terrestre dans le cadre de la force de réaction rapide de L’Otan. Quel sera alors le rôle des militaires belges s’ils sont amenés à intervenir ?

Par ailleurs, la Belgique n’a pas décidé d’envoyer des armes à l’Ukraine mais du matériel La Belgique notre pays n’enverra pas d’armes et de munitions à l’armée Ukrainienne mais du matériel, tel que des casques. L’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek est aussi prêt à accueillir des blessés ou des grands brûlés évacués d’Ukraine. La force d’intervention B-Fast pourrait être aussi mobilisée pour apporter une aide d’urgence sur le terrain.

Actuellement, des F16 belges sont également déployés en Estonie dans le cadre de l’assistance au Pays Baltes.

"On n’intervient pas en territoire ukrainien"

Un Conseil National de Sécurité s’est tenu mercredi. Un kern a été convoqué ce jeudi. La Belgique a pris toute une série de dispositions par rapport au conflit qui oppose la Russie et l’Ukraine. Mais la ministre de la Défense le rappelle d’emblée. La Belgique "n’intervient pas en territoire ukrainien". "On est là pour défendre les alliés de l’OTAN", précise-t-elle. Et l’Ukraine n’est pas membre de l’OTAN.

La Défense belge se prépare donc à agir dans le cadre de l’OTAN. Elle va d’abord "renforcer les dispositifs en place", comme "décidé au niveau de l’OTAN", explique la ministre, "pour plus de réactivité, en renforçant nos renseignements, les échanges d’informations, en renforçant les quartiers généraux", détaille Ludivine Dedonder.

La force de réaction rapide de l’OTAN, dont fait partie la Belgique n’a pas encore été activée. "Plusieurs centaines de militaires sont disponibles pour être déployés, des capacités aériennes, des capacités navales et des capacités terrestres", précise la ministre. "C’est une sorte de réserve", explique-t-elle.

Pour le moment, la Belgique s’en tient aux missions qui sont les siennes dans le cadre de l’OTAN. Les militaires belges sont présents en Estonie, "avec un détachement d’environ 60 militaires, avec des F16", pour faire "la police aérienne, toujours dans les frontières de l’OTAN", précise la ministre de la Défense. A priori, selon la ministre, la mission resterait la même, celle du contrôle de l’espace aérien mais pourrait être étendue. "On a un territoire qui pourrait s’étendre. On pourrait étendre, dans ce cadre-là, la couverture aérienne", ajoute la ministre.

Que va faire la Défense belge pour l’Ukraine ?

La Défense belge va fournir à l’Ukraine "du matériel de reconnaissance, du matériel d’observation, du matériel médical", explique la ministre de la Défense. L’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek "va pouvoir servir de centre d’accueil pour les blessés ukrainiens qui pourront recevoir les premiers soins à l’hôpital militaire et ensuite aller vers notre service de grands brûlés ou vers les hôpitaux civils, en fonction de leur pathologie", explique la ministre.

"On défend l’Ukraine", estime la ministre de la Défense, "mais d’une autre manière, c’est-à-dire en prônant la diplomatie".

Pourquoi la Belgique ne fournit-elle pas plus à l’Ukraine ? "Au niveau de l’armée belge, je ne sais pas donner ce dont je ne dispose pas", répond la ministre de la Défense qui explique ne pas avoir de stocks excédentaires dont l’armée belge pourrait se passer.

Pourquoi ne pas envoyer d’armes à l’Ukraine ? L’Ukraine avait envoyé à la Belgique, comme à d’autres pays, une liste de demande d’aide bilatérale, "une très grande liste", selon Ludivine Dedonder. "On a d’abord vu ce que l’on pouvait apporter en termes de capacité et de stocks excédentaires", précise la ministre. "On prône le dialogue, on prône la désescalade. Est-ce que nous allons envoyer immédiatement une aide et du matériel, avec le risque que ça soit vu comme une escalade ?", explique la ministre. Par ailleurs, "par rapport à ce que nous pouvons fournir, je n’ai pas de stocks excédentaires au niveau de l’armement", ajoute Ludivine Dedonder. Elle explique que les armes dont dispose la Belgique sont nécessaires pour les militaires belges.

Envoyer des troupes belges combattantes en Ukraine n’est pas envisagé. "Si aujourd’hui vous envoyez des troupes en Ukraine, c’est un affrontement direct avec la Russie. C’est donc une troisième guerre mondiale. Est-ce ce que nous souhaitons ? Je ne le pense pas", estime la ministre de la Défense qui s’en tient à une défense des membres de l’OTAN.

Par contre, une équipe d’intervention de B-Fast sera prête à partir pour l’Ukraine pour apporter une aide humanitaire, "à savoir des kits d’hygiène, des tentes, etc.", explique la ministre de la Défense. Reste à savoir quand et comment cette équipe entrera en territoire ukrainien. "La situation se complique. L’espace aérien au niveau de l’Ukraine est fermé. Il faut qu’on trouve un autre moyen pour acheminer ce matériel. C’est ce sur quoi planche l’Etat-major actuellement en concertation avec d’autres pays qui doivent aussi amener du matériel", précise la ministre de la Défense. Elle ajoute que "l’objectif est toujours d’assurer la sécurité de ceux qui transportent le matériel".

Sur le même sujet

Ils sont réservistes à la Défense : "On apprend à mener une guerre"

Belgique

Ukraine : quelle sera la position de la Belgique ? Le Premier ministre s'est adressé à la Chambre

Info

Articles recommandés pour vous