Sports d'hiver

Jeux Olympiques d’hiver 2022 : Armand Marchant confiant avant ses premiers Jeux

Après avoir manqué les Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018 en raison de sa grave blessure au genou survenue un an plus tôt, Armand Marchant va vivre sa première expérience olympique le mois prochain à Pékin.

© © Tous droits réservés

21 janv. 2022 à 19:11Temps de lecture2 min
Par Belga

Après avoir manqué les Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018 en raison de sa grave blessure au genou survenue un an plus tôt, Armand Marchant va vivre sa première expérience olympique le mois prochain à Pékin, où il sera au départ du slalom, du super-G et du slalom géant. Des Jeux que le Thimistérien aborde en confiance, lui qui a notamment terminé 7e du slalom de Coupe du monde de Val d’Isère le mois dernier.

"Ce n’était pas facile de regarder les Jeux à la télé il y a quatre ans", a déclaré Armand Marchant vendredi lors d’une conférence de presse en ligne. "Maintenant, j’ai toutes mes chances et je me sens vraiment en forme, comme je le montre depuis le début de saison. Je ne peux pas espérer un meilleur état de forme pour participer à ces JO".

Armand Marchant s’envolera pour la Chine sans véritables objectifs en termes de résultats. "Je ne fixe pas vraiment d’objectif en termes de résultats. Tellement de choses peuvent se passer dans une course de ski", dit le skieur belge de 24 ans. "Mon expérience olympique sera réussie si je peux sortir deux belles manches où je montre vraiment mon ski au monde entier, où je montre qu’un Belge sait skier au top mondial et sait être compétitif malgré qu’on n’ait pas vraiment des infrastructures en Belgique. Puis, si je sors mon bon ski, je sais que des résultats intéressants peuvent suivre. Comme on dit, c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. On verra où je serai classé à la fin des deux manches".

Avant de monter dans l’avion pour Pékin, Armand Marchant a encore deux rendez-vous de Coupe du monde inscrits dans son agenda : le slalom de Kitzbühel samedi et celui de Schladming mardi en Autriche. Tout cela alors que la menace omicron plane sur tous les participants aux Jeux.

"C’est stressant", raconte Armand Marchant. "On a fait un test aujourd’hui pour la course de demain, et c’est comme si on passait un examen. On sait qu’un test positif serait un gros problème. On essaie de faire plus attention que jamais. Ce sont des précautions à prendre pour partir aux JO dans les meilleures conditions".

Les Jeux ne seront pas non plus comme les autres, Covid oblige. "Ça va faire deux ans qu’on a des conditions particulières sur les courses", dit le Liégeois. "Ce seront mes premiers Jeux olympiques. Je sais que ça ne sera pas la meilleure ambiance, mais le ski sera là, les courses seront là, les médailles seront là et ça reste le plus important. Ça nous laissera plus de temps pour nous concentrer sur nos courses et aller chercher des beaux résultats".

Grand Format : Dans les coulisses d'une coupe du monde avec Armand Marchant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

JO Pékin 2022 : Armand Marchant forfait pour le slalom géant de ce dimanche

JO d'hiver - Pékin 2022

Jeux Olympiques d’hiver 2022 : Olav Spahl, chef de mission du COIB, espère "plus de top 8 à Pékin qu’à Pyeongchang"

Sports d'hiver

Articles recommandés pour vous