iXPé

Jeux vidéo : Tencent investit dans Guillemot Brothers Limited et renforce son contrôle sur Ubisoft

Tencent aide la famille Guillemot à maintenir son emprise sur Ubisoft avec un investissement de 300 millions d’euros dans la société mère "Guillemot Brothers Limited".

© Getty Image

Grâce à cette participation minoritaire au sein de Guillemot Brothers Limited (49.9%) le "concert familial des Guillemot" devrait monter à 19.8% du capital d’Ubisoft et obtenir 24,9% des droits de vote. Le groupe chinois permet ainsi à la famille Guillemot, fondateurs d’Ubisoft, de garder la main sur l’éditeur d’Assassin’s Creed, Far Cry ou encore Just Dance dans un contexte de rachats massifs dans le secteur vidéoludique.

Le géant du divertissement asiatique, actionnaire de l’entreprise depuis 2018, va cette fois investir 300 millions d’euros dans la société en portefeuille familiale, Guillemot Brothers Limited, pour en posséder 49,9%. Selon un communiqué, les deux acteurs agiront désormais "de concert".

Cette opération va permettre aux Guillemot et leur partenaire de monter ensemble à 19,8% du capital d’Ubisoft et 24,9% des droits de vote (contre respectivement 15,4% et 21,4% aujourd’hui) et d’être en meilleure position pour affronter d’éventuelles tentatives de rachat hostiles, comme celle tentée par le groupe Vivendi en 2015, dans un marché du jeu vidéo en pleine consolidation.

Tencent, qui possède des parts dans plusieurs entreprises du secteur comme Epic Games, l’éditeur du jeu phénomène Fortnite, a estimé de son côté par la voix de son président Martin Lau que l’opération illustrait sa volonté d’investir "aux côtés de fondateurs créatifs, étant pleinement convaincus qu’ils mèneront leurs entreprises vers de nouveaux sommets.

Un accord sous conditions

L’accord limite toutefois les éventuelles ambitions futures de Tencent, au moins dans un premier temps. Il prévoit que le groupe chinois ne détiendra pas plus de 5% des droits de vote dans Guillemot Brothers Limited, et ce malgré ses 49,9%. Tencent ne pourra pas non plus porter sa participation directe dans Ubisoft "au-delà de 9,99% du capital et des droits de vote d’Ubisoft avant 8 ans".

Après cet accord la gouvernance d’Ubisoft demeure inchangée et Tencent n’aura "aucun droit de veto opérationnel", précise le communiqué. Tencent a accepté de payer un tarif élevé pour cette transaction, par rapport au cours boursier d’Ubisoft. L’opération a même fait grimper l’action de l’entreprise à 80 euros, soit près du double de son prix à la clôture de la Bourse de Paris mardi, qui était de 43,28 euros.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous