JO d'hiver - Pékin 2022

JO Hiver Pékin 2022 – Pékin express : Bart Swings marque l’histoire, le vent vient perturber la fête

Bart Swings est entré dans la légende du sport belge.
19 févr. 2022 à 09:52Temps de lecture3 min
Par Raphaël Deby avec agences

Une superbe médaille d’or pour la Belgique, le vent fait reporter une compétition et deux frères dans une même finale, tour d’horizon de ce qu’il s’est passé cette nuit aux Jeux de Pékin.

Bart swings : l’historique coup de force

Il était dans l’histoire, le voilà désormais dans la légende du sport belge. Favori de la course, le Belge n’a pas fui son statut en prenant ses responsabilités durant toute la course pour finir par s’imposer, sans que son succès ne puisse souffrir de la moindre contestation devant les Coréens Jae Won Chung et Seung Toon Lee.

Après avoir obtenu l’argent lors des derniers JO, voici le Louvaniste sur la plus haute marche du podium. Par sa performance, Swings est devenu le premier Belge à remporter deux médailles lors des Jeux d’hiver et offre à notre pays sa deuxième médaille d’or de l’histoire lors du rendez-vous hivernal.

Patinage de Vitesse mass-start : La médaille d'Or de Bart Swings

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le vent force le report du parallèle par équipes

Il n’y a pas qu’en Belgique que le vent a soufflé ce samedi. Et lorsqu’une compétition a lieu en extérieur, cela peut avoir des conséquences fâcheuses. Avec des rafales à près de 60 km/h, les conditions étaient loin d’être optimales sur le site des Jeux.

Les organisateurs ont donc pris la décision de reporter le parallèle par équipes mixtes, dernière épreuve de ski alpin de ces JO. Les skieurs se donneront finalement rendez-vous dimanche à 9h (2h heure belge) sur le domaine de Yanging pour en découdre. À moins que le vent, également annoncé dimanche, n’en décide autrement.

Si cette course devait ne pas se tenir pendant ces JO, ce serait la deuxième épreuve de l’histoire olympique à être annulée, selon les données de l’AFP, après le 10.000 m hommes de patinage de vitesse aux JO-1928, à St-Moritz.

D’ailleurs, ce changement ne programme ne plaît pas à tout le monde puisque la Coupe du monde de ski reprend dès la semaine prochaine, ce qui pose des problèmes pour certains athlètes. "Certaines équipes restent, d’autres avaient prévu de repartir tôt dimanche matin", a indiqué la responsable communication de la Fédération internationale de ski (FIS).

Ski de fond : le 50 km réduit à 30 km à cause de la météo

Suite de notre bulletin météo avec les rafales de vent qui ne se sont pas arrêtées là et qui ont causé un autre changement important ce samedi pour le 50 km masculin en ski de fond. Face aux conditions, la course a dû être amputée de 20 kilomètres.

"La décision a été prise pour assurer la sécurité des sportifs et pour réduire le temps qu’ils passeront exposés à des conditions extrêmes", ont expliqué les organisateurs.

Les organisateurs ont précisé qu’ils pourraient également adapter le programme du 30 km femmes prévu dimanche, la dernière épreuve au programme des JO 2022.

La victoire est revenue au Russe Alexander Bolshunov devant son compatriote Ivan Yakimushkin et le Norvégien Simen Hegstad Krueger. Côté belge, Thibaut De Marre a terminé à la 47e place.

Ski freestyle : Gus Kenworthy victime d’une chute terrible

Plus de peur que de mal pour le skieur Gus Kenworthy. Lors de la finale du ski freestyle, le Britannique a été victime d’une chute très dangereuse, causée notamment par les importantes rafales de vent. Malgré cette chute, l’athlète a heureusement pu terminer sa performance et s’est classé à la huitième place.

Très critique à l’égard du respect des droits de l’Homme en Chine, le sportif n’a pas hésité à dire tout ce qu’il avait sur le cœur concernant l’attribution de ces JO à la Chine. "Quand il y a des atrocités en matière de droits de l’homme dans le pays et une mauvaise position sur les droits LGBTQ, cela doit être pris en compte par le CIO", a déclaré le sportif de 30 ans après la dernière compétition de sa carrière. Médaillé d’argent en slopestyle en 2014 à Sotchi sous les couleurs américaines, Kenworthy a révélé son homosexualité en 2015 et s’inscrit comme un fervent défenseur des droits LGBTQ aux Jeux.

Kenworthy qui a choisi depuis 2019 de représenter la Grande-Bretagne, a également regretté que les skieurs ne soient pas consultés par le CIO à propos "d’une discussion sur un report, ou l’attente ou quoi que ce soit" lorsque les conditions sont difficiles. "Je sais que nous sommes une des dernières épreuves donc il n’y avait pas beaucoup de solutions pour la reporter, mais c’était horrible aujourd’hui", a-t-il assuré à propos des fortes rafales de vent. Heureusement, sa chute n’a pas eu de conséquence dramatique.

Loading...

Porteous couvert d’or en ski half-pipe

Nico Porteous, vainqueur en ski half-pipe, a apporté samedi à la Nouvelle-Zélande sa deuxième médaille d’or des JO 2022 de Pékin et de son histoire après celle de Zoi Sadowski-Synnott en snowboard slopestyle féminin. Avec un score de 93,00 points dès son premier run, Porteous, 20 ans, a devancé les Américains David Wise (90,75 points), double tenant du titre, et Alex Ferreira (86,75 points).

"Je n’arrive pas à y croire. Je suis sur un petit nuage", a réagi le Néo-Zélandais, dont le frère aîné Miguel Porteous a pris lui, la 11e place de la finale. "C’est vraiment particulier d’avoir mon frère ici avec moi", a confié le nouveau champion olympique. "Tout le monde en rêverait. C’est un souvenir qui restera à jamais gravé dans ma tête."

Loading...

Sur le même sujet

JO d’hiver Pékin 2022 – Henri Nielens : "La victoire de Bart Swings est un exploit tout à fait extraordinaire"

JO d'hiver - Pékin 2022

JO 2022 : Hanne Desmet porte-drapeau de la Belgique lors de la cérémonie de clôture des Jeux

JO d'hiver - Pékin 2022

Articles recommandés pour vous