JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 : L’ascension fulgurante d’Erin Jackson, patineuse débutante il y a 6 ans

Erin Jackson célèbre sa victoire, faisant flotter le drapeau américain au-dessus de sa tête.

© AFP or licensors

Par Arthur Roels

C’est de toute évidence l’une des plus belles histoires de ces Jeux olympiques d’hiver 2022. L’Américaine Erin Jackson est devenue la première femme noire championne olympique en patinage de vitesse. Dimanche, elle a remporté le 500 m, 28 ans après le dernier titre américain dans cette discipline. L’histoire est d’autant plus belle qu’Erin Jackson, 29 ans, n’avait jamais foulé la glace avec des patins avant 2017. Et dire qu’au départ, elle n’était même pas qualifiée pour disputer ces JO… Retour sur son fabuleux destin.

C’est dans la peau de favorite de l’épreuve, numéro 1 mondiale avec notamment 4 victoires en Coupe du monde cette saison, que la patineuse floridienne a magistralement remporté le 500 m en 37,04 secondes, devançant la Japonaise Miho Takagi de 8 centièmes. Plutôt pas mal pour quelqu’un qui est passé du roller au patinage de vitesse il y a seulement 6 ans.

Sur les 14 dernières médailles d’or distribuées dans cette épreuve du 500 m femmes, les Etats-Unis en ont remporté 6, grâce à cette nouvelle breloque conquise par Erin Jackson. Pour trouver trace du dernier titre américain dans cette catégorie, il faut remonter à Bonnie Blair aux Jeux de Lillehammer 1994.

Après sa course, la toute fraîche championne olympique a tenu à faire passer un message porteur d’espoir. Suite à une question d’un journaliste sur le fait qu’elle soit la première femme noire à gagner ce titre, elle répond : "Espérons que ma victoire aura un effet. J’espère que nous verrons plus de minorités sortir et essayer ces sports d’hiver. J’espère simplement être un bon exemple, surtout en montrant aux enfants qu’ils n’ont pas à choisir entre l’école et le sport (ndlr : Erin Jackson a obtenu un diplôme avec mention en science et ingénierie des matériaux à l’Université de Floride)".

Le chemin vers la victoire n’a pourtant pas été de tout repos.

Désillusion en qualifications

Tout commence le 7 janvier 2022, lorsque Erin Jackson glisse sur le 500 m, sa discipline principale, pendant les "trials" qualificatifs pour figurer dans la Team USA. Elle parvient tout de même à finir en troisième position mais malheureusement, seules les deux premières places offrent une place directe pour les JO.

Dans un premier temps, Jackson a bien cru qu’elle ne participerait pas à ces Jeux olympiques.

Mais alors qu’elle était prête à fondre en larmes, son ange gardien est apparu. Il s’agit tout bonnement de sa coéquipière et amie depuis près de 20 ans, Brittany Bowe. Cette dernière a remporté le 500 m et s’est également qualifiée pour le 1000 m et le 1500 m, ses deux épreuves de prédilection.

Face à la tristesse d’Erin Jackson, elle a décidé de lui laisser sa place, afin que son amie puisse représenter les Etats-Unis sur la plus grande scène en lui donnant ainsi accès à ses deuxièmes Jeux olympiques.

"Personne ne le mérite autant qu’elle. C’est la numéro 1 mondiale et notre meilleure chance de médaille dans l’équipe", déclarait Brittany Bowe. L’esprit olympique dans toute sa splendeur.

"J’ai reçu ce cadeau de la part d’une amie très proche", s’est réjouie l’ancienne patineuse sur route. "Ce serait formidable si nous pouvions toutes les deux monter sur la plus haute marche du podium dans nos courses respectives et ainsi partager ce moment incroyable", avait-elle ajouté en janvier dernier.

Après avoir fini 10e du 1500 m, nul doute que Brittany Bowe aura à cœur de faire mieux sur le 1000 m ce jeudi. Avec l’objectif de reproduire pareil exploit que son amie de toujours.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous