JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pekin 2022 : Quelles chances de médaille pour la Belgique à Pékin ?

Bart Swings, médaillé d’argent aux JO 2018

© Tous droits réservés

03 févr. 2022 à 14:20 - mise à jour 03 févr. 2022 à 14:22Temps de lecture3 min
Par Giovanni Zidda

Quelles sont les chances de médaille de la Belgique lors de ces JO de Pékin 2022 ? A quoi peut-on s’attendre de nos athlètes durant cette quinzaine olympique ? Ce sont sans doute les questions que bon nombre de personnes se posent avant les débuts de ces Jeux Olympiques chinois auxquels 19 athlètes belges participeront.

"Je pense qu’entre cinq et huit top 8 est une attente réaliste", déclarait Olav Spahl, le chef de délégation belge, en prévisions de ces JO. Ce serait déjà un beau résultat pour un pays comme le nôtre qui n’a pas une grande tradition dans les disciplines hivernales.
 

Bart Swings l’a déjà fait, il peut le refaire

Portrait de Bart Swings, en patinage de vitesse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Belgique n’a en effet remporté que 6 médailles dans l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver. Médaillé d’argent sur le départ groupé (mass-start) du patinage de vitesse, Bart Swings avait mis un terme à 20 ans de disette Belge lors des derniers Jeux en 2018.

Quatre ans plus tard, l’expérimenté patineur reste la meilleure chance de médaille pour la Belgique. Récent champion d’Europe du départ groupé, Swings peut nous refaire le coup dans sa spécialité. Il peut en outre prétendre – ses résultats cette saison parlent pour lui – à quelques top 8 dans les autres épreuves où il sera aligné : le 1500m, le 5.000m et le 10.000m.

"Sur le 5.000m, je me considère comme l’un des nombreux outsiders pour une médaille", lâchait-il avant les Jeux.

Son collègue Mathias Vosté, engagé sur le 1000m et le 1500m visera quant à lui un Top 8, voire mieux puisqu’il a signé deux 4e place en Coupe du monde cette saison.

Toujours en patinage, chez les dames cette fois-ci. Sandrine Tas s’échauffera sur le 500m et le 1000m avant de tenter le jackpot sur le départ groupé, spécialité où elle aura son mot à dire pour les places qui comptent.

Loena Hendrickx a pris ses marques et flirte avec le podium

Patinage artistique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A 22 ans, Loena Hendrickx vivra déjà ses deuxièmes Jeux Olympiques. Première Belge à se qualifier pour Pékin, la patineuse artistique est arrivée en Chine avec ambition. Cinquième aux Mondiaux de patinage artistique 2021, pour la première fois sur le podium d’un Grand Prix (3e) en novembre dernier, Hendrickx vient de terminer 4e de l’Euro de Talinn, derrière les favorites russes. De quoi devenir gourmande en vue de ces Jeux de Pékin où elle peut jouer les trouble-fêtes.

Kim Meylemans a elle aussi goûté aux joies du podium cette saison. Troisième lors d’une manche de Coupe du monde de Skeleton et régulièrement dans le Top 8 au plus haut niveau, elle pouvait être ambitieuse avant ces JO. Reste à savoir si Meylemans saura se reconcentrer sur le plan sportif après ses péripéties liées à un test positif au coronavirus.

Marchant, Claude, Desmet(s) : on n’est pas à l’abri d’une surprise

Grand Format : Dans les coulisses d'une coupe du monde avec Armand Marchant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Avec 5 athlètes (4 messieurs, une dame), le Biathlon est le plus grand pourvoyeur d’athlètes pour la Belgique lors de ces JO 2022. Dans une discipline au niveau très relevé mais aussi imprévisible, les pronostics sont toujours très compliqués.

Florent Claude sera assurément la meilleure carte belge sur les différentes courses dans lesquelles il est aligné. Auteur d’une 9e et d’une 11e place cette saison en Coupe du monde, il peut assurément titiller le gratin du biathlon mondial s’il est dans un bon jour. Chez les dames, Lotte Lie peut revendiquer une place parmi les quinze premières. Difficilement plus. Enfin, le relais belge masculin rêve d’un Top 8, difficilement accessible.

En ski alpin, Armand Marchant abattra ses meilleures chances de médaille lors du slalom spécial (il dispute également le Super G et le slalom géant). Trois fois dans le Top 20 en Coupe du monde cette saison, Marchant a également obtenu une 7e place à Val d’Isère. Non loin des meilleurs. Un résultat qu’il espère rééditer dans une spécialité où les favoris peuvent facilement passer à la trappe.

En short-track, Hanne Desmet et Stijn Desmet ont eux aussi un Top 8 dans les jambes sur une discipline imprévisible et rocambolesque. Evy Poppe pourra quant à elle s’illustrer en slopestyle (6e et 13e en Coupe du monde cette saison).

Enfin, les Belgian Bullets An Vannieuwenhuyse et Sara Aerts sortent d’une saison compliquée en Bobsleigh à 2. Elles espèrent néanmoins un Top 8 à Pékin.

Pour rappel, les meilleurs moments des Jeux olympiques d'hiver de Pékin sont à suivre sur Auvio et Tipik tout au long de la quinzaine.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous