JO d'hiver - Pékin 2022

JO Tokyo 2020 : Flora Duffy, sacrée en triathlon, écrit l’histoire pour les Bermudes, Valerie Barthelemy 10e, Claire Michel 34e

© Tous droits réservés

Flora Duffy a surclassé la concurrence lors d’un triathlon olympique disputé dans des conditions délicates au Odaiba Marina Park. Le triathlète des Bermudes a complété son immense palmarès mais elle a aussi écrit l’histoire de son pays aux Jeux. Jamais cet archipel n’avait connu un sacre frappé du sceau des anneaux. La Britannique Georgia Taylor Brown et l’Américaine Katie Zaferes ont pris les médailles d’argent et de bronze. Côté belge, Valerie Barthelemy a réussi la meilleure course de sa carrière et s’est classée 10e. Claire Michel, victime de crampes au mollet, a tenu à terminer (34e).

Le vent et la pluie se sont invités dans la baie d’Odaiba. Ils ont retardé le départ mais ils ont surtout corsé les 1500 m de natation. Les spécialistes, Jessica Learmonth en tête, en ont profité pour faire voler le peloton en éclats et creuser des écarts impressionnants. A la sortie de l’eau, elles ne sont que six à avoir tenu les pieds de la Britannique. Le deuxième groupe avec les deux Belges est à plus de 30 secondes. Les dernières à plus de 3 minutes. Du jamais vu à ce niveau.

Vittoria Lopes, Summer Rappaport, Katie Zaferes, Gerogia Taylor-Brown, Laura Lindemann et Flora Duffy se sont accrochés à Learmonth. Ce groupe, constitué de solides rouleuses, est parti. On le reverra plus. Rappaport, puis Lopes – moins à l’aise à vélo que dans l’eau – n’ont pas pu suivre le train sur les chaussées glissantes. Après 40 kilomètres de vélo, elles sont quatre à rallier le parc en tête. Taylor Brown, championne du monde 2020, affiche quelques secondes de retard à cause d’une crevaison.

Avant même d’avoir quitté le tapis bleu de la zone de transition, Duffy fait exploser ce quatuor. Zaferes résiste quelques hectomètres avant de se rendre à l’évidence : la Bermudienne est intouchable et a retrouvé le niveau qui a fait d’elle la patronne du circuit en 2016 et 2017. Elle devra aussi baisser pavillon devant la fougue de Taylor-Brown. La course à pied (10 km) a à peine débuter que le suspense pour l’or est plié. L’histoire est en marche. Les Bermudes vont pour la première fois goûter à l’or olympique. Seul le boxeur Clarence Hill en 1976 à Montréal avait ramené une breloque sur ce petit bout de terre perdu dans l’océan Atlantique.

La leçon de courage de Claire Michel

Valerie Barthelemy, toujours bien positionné à l’avant du groupe de chasse, entame la course à pied dans le Top 10. Elle y restera jusqu’au bout. Claire Michel, lapée à Rio dans la partie vélo, a cette fois été victime de crampes lors de la course à pied. Avec un mollet qui demande grâce, elle a rallié l’arrivée. Comme à Rio, elle a fondu en larmes. Mais cette fois elle a pu terminer. Bien sûr elle espérait mieux, mais elle a d’une certaine manière régler son compte personnel avec les JO. Elle a quitté la zone d'arrivée ne boitant, il lui reste 4 jours pour se remettre pour le relais mixte.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous