RTBFPasser au contenu
Rechercher

John Joos exclu du PS, le groupe socialiste perd sa majorité absolue à Mons

John Joos s'exprimera en début de semaine sur son exclusion du PS
20 sept. 2020 à 12:12 - mise à jour 20 sept. 2020 à 12:12Temps de lecture2 min
Par Isabelle Palmitessa

C’était dans l’air depuis un moment déjà, John Joos, élu sur la liste PS lors des dernières élections communales n’était plus très apprécié des instances socialistes. Président de la société de logement Toi et Moi, John Joos était particulièrement en conflit avec le député provincial Pascal Lafosse. Ce dernier avait annoncé il y a quelques jours qu’il proposerait une motion de méfiance à l’encontre du président lors du prochain conseil d’administration. Il ne devra pas le faire…

Samedi 19 septembre, l’USC montoise a voté l’exclusion de John Joos du PS et a décidé de le remplacer par Marc Darville à la tête de la société de logement social. Johan Vanlathem, président de cette USC explique dans un communiqué les éléments qui ont motivé l’exclusion : "Ces éléments sont nombreux : son refus de signer le pacte majorité ; des expressions publiques à l’encontre de la désignation d’un nouvel échevin du collège communal de Mons ; son obstruction systématique à l’évolution des projets et des dossiers à la présidence de la société de logements publics Toit&Moi ; une insatisfaction permanente et publique à l’égard des responsabilités importantes que le groupe PS lui avait pourtant confiées à la tête d’une des plus importantes sociétés de logements publics de notre région ; son refus de respecter la démocratie interne d’un parti qui lui a confié des responsabilités et ce, malgré des sollicitations et convocations systématiques."

Conséquence politique de cette décision, le PS perd sa courte majorité absolue au sein du conseil communal montois puisque le groupe socialiste passe de 23 à 22 conseillers sur 45. Un recul qui donne mathématiquement un peu plus de poids au partenaire Ecolo, devenu indispensable au maintien de la majorité. Johan Van Lathem nuance ce fait : "Nous formons un groupe solide qui fait de l’excellent travail au niveau de la gestion de la commune et donc nous n’avons pas de soucis par rapport à ça". Sollicité pour commenter ce changement au sein du Conseil communal, le bourgmestre socialiste Nicolas Martin n’a pas désiré s’exprimer.

Quant à John Joos, il a réagi sur sa page FB : "Le PS montois n’a aucune démocratie interne et il le démontre encore une fois. C’est probablement ce qui me différencie profondément de mon engagement citoyen depuis plus de 20 ans. Je l’avais annoncé, je ne baisserai pas la tête. Je refuse de jouer les pantins en tant que mandataire politique, alors que la démocratie est à bout de souffle et que la confiance des citoyens est largement en rupture. […] Au niveau de mes responsabilités au sein de la société de logement, le PS préfère me salir et propager le mensonge. Ils n’ont pas évidemment d’autres moyens.". Contacté lui aussi, le fondateur du mouvement "Citoyen" réserve ses commentaires à une prochaine conférence de presse qu’il tiendra lundi ou mardi.

Articles recommandés pour vous