RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Johnny Sirlande invente un procédé secret pour coloriser les photos

Les véritables Peaky blinders
02 mars 2022 à 06:44Temps de lecture2 min
Par François Braibant

Johnny Sirlande est theutois. Il est l'un des meilleurs coloristes de photos noir et blanc au monde. Il a mis au point une technique secrète qui lui permet, littéralement, de rendre vie aux visages sur de vieilles photos. Comme on dit, le résultat est bluffant. 

"Ici, c'est une photo que je n'ai pas encore terminée. Ce sont les Peaky Blinders réels. C'est une série qui fait un tabac sur Netflix. Ce sont des mauvais garçons. Des mafieux. Ca se passe à Birmingham au début du vingtième siècle. Ces personnages-là ont réellementé existé."

Pour rendre les textures et les couleurs des vêtements, des accessoires et des décors, Johnny Sirlande s'est créé une base de données. C'est ce sérieux qui lui fait trouver grâce aux yeux de Bernard Wilkin, historien, à l'origine plutôt "contre" la colorisation des photos. "C'est un des meilleurs du monde. Beaucoup de coloristes ne font pas appel à des documents historiques. Ils colorient de façon un peu fantaisiste, mais lui je sais que lui travaille avec une documentation. S'il doit colorier un tram par exemple, il va appeler le musée du tram."

Un procédé secret mis au point au fil des ans

"J'ai commencé avec une photo du général Patton" explique le coloriste. "Au début, ce n'était pas parfait, mais j'y suis revenu plusieurs années plus tard. Et finalement, cette photo a été validée par la petite-fille du général et elle trône maintenant dans son manoir en France !"

Sa spécialité, ce sont les portraits. "Johnny Sirlande a une énorme qualité" s'émerveille Bernard Wilkin, "c'est qu'il arrive à faire ressortir les visages du passé avec un talent inégalé". "C'est un peu comme les grands cuisiniers" sourit le coloriste. "On ne révèle pas nos meilleures recettes". Nous ne saurons donc pas comment il s'y prend pour rendre couleur, texture naturelle et netteté aux peaux des personnages photographiés en noir et blanc. "Disons que c'est une série de calques de couleur disposés les uns au-dessus des autres avec différents réglages."

Le theutois a travaillé avec des historiens et des musées, notamment français et consacrés à la seconde guerre mondiale. Ses photos ont été publiées dans des ouvrages historiques. Johnny Sirlande propose aussi de restaurer des photos qui auraient été abîmées par l'inondation. 

Articles recommandés pour vous