Musiq3

Jordi Savall - Le Trio Wanderer - Le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin

Jordi Savall - Le Trio Wanderer - Le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin

© © Tous droits réservés

03 juin 2018 à 22:00Temps de lecture2 min
Par L'équipe Musiq'3

Découvrez nos trois coups de cœur de la semaine :

 

 

Jordi Savall et Hespèrion XXI - Musica Nova. Harmonie des Nations 1500-1700

Jordi Savall - Le Trio Wanderer - Le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin

Le grand instrumentiste et chef d'orchestre Jordi Savall, accompagné de son ensemble Hespèrion XXI, vous prend par la main et vous emmène dans l'univers musical du XVe siècle, un siècle de Renaissance des arts, à la découverte de la Musica nova, issue d'une réinvention de l'écriture musical et de tout l'instrumentarium.

Découvrez avec eux les sommets de la production pour consort de violes composés entre 1500 et 1700.
Londres, Venise, Rome, Versailles, Madrid : toutes les grandes cours auront brillé grâce à ce répertoire nouveau où régnait, le temps d’un concert, une harmonie au-delà du temps et des frontières.

Un petit bijou à découvrir toute cette semaine sur Musiq'3 et à gagner en participant à notre concours ci-dessous. 

Loading...

Trio Wanderer, Trios pour clavier de Joseph Haydn (Harmonia Mundi)

Jordi Savall - Le Trio Wanderer - Le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin

Le Trio français vous offre une nouvelle lecture des Trios pour piano de Joseph Haydn, qui se présentent comme des ambitieuses sonates pour clavier avec accompagnement violon et violoncelle. 

La grande vogue du trio avec piano a permis à Haydn d’explorer d'innombrables expériences formelles et harmoniques ; si le clavier demeure l’élément central de la structure musicale, les cordes viennent colorer très subtilement le discours, le violon se voyant attribuer des idées musicales tout à fait autonomes… Cet élégant dialogue à trois mené ici par le Trio Wanderer impressionne autant par son originalité que par la souveraine virtuosité de l’écriture. À ce petit jeu-là, Haydn était le maître et l’est resté, au-delà des siècles !

Le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin - Smetana: Triumphal Symphony & Overture and Dances from

Jordi Savall - Le Trio Wanderer - Le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin

En fin de compte, hormis Má Vlast – et encore, seulement la Moldau – et l’ouverture de La Fiancée vendue, on ne connaît pas vraiment l’œuvre de Smetana, du moins de ce côté-ci de la Vltava. Bien sûr, tout le monde sait qu’il fut l’ancêtre fondateur de la musique nationale tchèque, dans le sillage duquel se sont ensuite rués Dvořák, Suk, Martinů ou Janáček, mais le rôle de grand-père semble lui avoir valu plus les honneurs que la diffusion de sa musique. Il faut dire qu’en ce temps, l’idée même de nation tchèque était assez floue et en 1854, lorsque Smetana écrivit cette Symphonie festive Op. 6, il l’entrelaça de nombreuses références… à l’hymne impérial de la monarchie habsbourgeoise ! Certes, il s’agit d’un thème de Haydn mais quand même, l’allusion pouvait défriser quelques nationalistes, et les défriser encore de nos jours. De la sorte, cette symphonie – le seul ouvrage de ce format écrit par Smetana – est resté largement ignorée. Saluons donc cette nouvelle parution. En complément de programme, on pourra redécouvrir avec toujours le même plaisir la truculent ouverture de La Fiancée vendue de 1866, ainsi que les trois danses caractéristiques rajoutées lors de la révision de la partition trois ans plus tard – une polka, un furiant et une danse générale, des pièces fort célèbres de nos jours, et à raison. © SM/Qobuz

Sur le même sujet

Le gambiste Jordi Savall, acteur majeur de la revalorisation de la musique historique, a 80 ans

Journal du classique

Articles recommandés pour vous