Droits des femmes

Journée des droits des femmes : après une carrière bien remplie… Bernadette découvre la précarité

Encore quelques travaux dans la maison qu’elle loue et Bernadette pourra souffler après ces mois de galère.

© P.W. – RTBF

À 64 ans, Bernadette Capillon a travaillé la majeure partie de sa carrière dans la grande distribution. Elle était syndiquée et engagée pour les droits des femmes. "Je voyais certaines de mes collègues arriver à la pension et gagner 800 euros. Je disais : 'Attention' ! Mais personnellement, je n’étais pas à plaindre. Les dernières années, je gagnais près de 2000 euros par mois et mon mari gagnait davantage dans le bâtiment."

Mais en 2019, son employeur, Mestdagh, restructure. Elle perd son boulot. Deux ans plus tard, son mari la quitte. "Je me suis retrouvée avec 1340 euros de chômage et 40 euros de complément de la part de Mestdagh." En attendant le produit de la vente de la maison, Bernadette cherche un nouveau logement. Mais c’est compliqué, dans le public… "Il y a des listes d’attente et je n’avais pas de points de priorité". Comme dans le privé : "J’ai visité au moins cinquante maisons. Mais quand je disais que j’étais seule et chômeuse, ça n’allait plus".

Un contrat 20 heures - 35 heures pénalisant

Le montant de sa future pension (comme son allocation de chômage) dépend de sa carrière, principalement à temps partiel. "Ce n’est pas par choix que je l’ai fait. Mais dans le commerce, on ne donnait que rarement des contrats à temps plein. Moi, j’ai longtemps eu un 20 heures - 35 heures, un contrat de 20 heures où je pouvais prester jusqu’à 35 heures sans que ces heures supplémentaires ne soient pleinement prises en compte dans le calcul de la pension".

Finalement, elle a trouvé une petite maison à 500 euros par mois dans la région de Mons. Elle y réalise quelques travaux à ses frais. Le plus dur est sans doute passé. "J’espère bien. Vous vous rendez compte ? Après 43 ans de carrière, me retrouver sans abri ?" Mais sa lutte pour l’égalité homme femme continue.

Sur le même sujet

Journée internationale des droits des femmes: le nombre de femmes salariées dans la construction a augmenté de 19% en 5 ans

Articles recommandés pour vous