La Grande Forme

Journée mondiale de la Voix : et si vous pouviez changer la vôtre ?

Et si changer de voix était possible ?

© Getty Images

Le 16 avril, c’est la Journée mondiale de la Voix. L’occasion pour l’équipe de "La Grande Forme" de faire le point sur cet organe hors du commun. La voix fonctionne un peu comme une empreinte digitale : chaque personne possède une voix différente et il serait même possible de la modifier… Plus d’explications sur le sujet grâce au Dr Nawara, ORL.

La voix est constituée d’un organe vibratoire, caractérisée par les cordes vocales. Les cordes vocales sont deux petites structures souples qui bougent et lorsqu’elles s’accolent l’une à l’autre, émettent du son. Ce système ne peut pas fonctionner sans un autre système qui fonctionne comme une soufflerie, qui est représentée par les poumons. L’air expiré en provenance des poumons va circuler à travers les cordes vocales. Tout autour de cette structure, on trouve les organes résonateurs : le nez, la gorge, l’arrière-gorge… Et ensemble, toutes ces caractéristiques font en sorte que la voix est unique. Elle fonctionne comme une empreinte digitale.

Les cordes vocales
Les cordes vocales Getty Images

"Généralement, les hommes ont des voix graves, et les femmes des voix aiguës." On a tous déjà entendu ce stéréotype. Mais est-il vrai ? "Nous vivons actuellement des changements de paradigmes sociétaux. Chaque personne, en fonction de son ressenti identitaire aura tendance à adopter une voix qui est la sienne, même si elle s’éloigne de son identité sexuelle de la naissance" explique le Dr Nawara.

En se rattachant purement à la physiologie, au cours de la mue et de changements - essentiellement hormonaux – , les cartilages et la texture des organes laryngés des hommes vont aller vers des tons plus graves. La femme aussi a un processus de mue, due à des changements hormonaux. Mais il existe une zone de fréquences commune entre les hommes et les femmes.

Dans nos sociétés, on se rend compte que la voix est surtout le résultat d’une construction culturelle, d’identité culturelle. Tout homme est capable, par un travail relativement simple, d’élever la fréquence de sa voix et toute femme est capable de descendre son champ fréquentiel. Même si les cordes vocales ne sont anatomiquement pas les mêmes, il existe des zones d’intersection où les deux genres sont capables de trouver un terrain commun et où la voix sera identique.

On s’est rendu compte que les femmes avaient tendance à abaisser la fréquence fondamentale de leur voix, pour rentrer dans une connotation de voix d’homme

Certaines personnes ne sont pas à l’aise avec leur type de voix et vont rentrer dans un processus de malmenage et de surmenage qui risque d’aboutir à des légions ou des troubles de la voix. "On s’est rendu compte que les femmes avaient tendance à abaisser la fréquence fondamentale de leur voix, pour rentrer dans une connotation de voix d’homme, d’autorité, de leadership car les voix trop aiguës sont généralement jugées indécises et trop sensibles" ajoute le Dr Nawara. Et donc, malgré un organe de départ qui anatomiquement, privilégie les aigus, on se rend compte qu’on va vers une "laryngalisation" : un forçage de la voix vers un son grave, qui tend parfois à la caricature. Pour cette raison, il y a une explosion de pathologies vocales car les femmes ne sont pas à l’écoute de leur fréquence originelle.

Journée mondiale de la voix : et si vous pouviez changer de voix ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Que faire pour éviter de se "blesser" la voix ?

Dans la mesure du possible, il faut essayer d’être respectueux de sa voix et être à l’écoute. Essayer de ne pas dépasser un certain seuil de forçage. Le mieux est d’essayer d’assumer sa voix, même si elle ne correspond pas à notre physique. Etre à l’écoute de son corps est très important. Avoir une hygiène de vie aussi, respecter les heures de sommeil, éviter de fumer et bien s’hydrater pour avoir la voix claire. Eviter de rentrer dans une dynamique ou il faut trop forcer sur sa voix.

Pour les personnes qui n’arrivent plus à gérer la façon dont ils perçoivent leur propre voix, il existe des interventions chirurgicales. Ces interventions consistent à rigidifier la voix grâce à des lasers. Ces outils thérapeutiques fonctionnent comme des micro bistouris qui diminuent volontairement le caractère souple et lâche de certains tissus des cordes vocales pour les rigidifier. Ce qui aura tendance à moduler la fréquence fondamentale de la voix. À côté de ça, il existe des traitements hormonaux qui vont pouvoir moduler la voix.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Excès durant le week-end de Pâques : comment s'en remettre ?

La Grande Forme

Une bactérie qu'on trouve dans la terre pourrait nous rendre plus heureux

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous