Judo

Judo : Elimination de Mina Libeer et Malik Umayev après 2 combats aux championnats du monde

Elimination précoce de Malik Umayev et Mina Libeer aux mondiaux de judo à Tachkent

© Belga

Après son podium à l’Euro, Mina Libeer a enchaîné les bons résultats. Du bronze, du bronze et encore du bronze ! 3ème à Sofia, Zagreb et Coimbra. La Gantoise réalise la meilleure saison de sa jeune carrière. C’est donc en totale confiance qu’elle aborde ces mondiaux de Tachkent. Et dès le 1er combat, c’est un parfum de retrouvailles pour la Belge de 24 ans.

Mina Libeer, 12ème mondiale en -57 kg retrouve la Croate, Tihea Topolovec. Une seule confrontation entre elles et une victoire pour la Belge. C’était en 2017 lors du duel pour la médaille de bronze à l’occasion des championnats du monde juniors à Zagreb.

Aujourd’hui, nouvel affrontement mondial dans la cour des grands. Topolovec vient de faire 2 podiums à Oberwart et Riccione le mois dernier. La 51ème mondiale est en forme mais elle n’inquiète jamais notre compatriote. Mina Libeer impose sa garde, domine le combat et fait la différence après 1 minute 30. Une projection lui permet de marquer un waza ari. Suffisant pour s’offrir la victoire et atteindre les 1/8 de finale.

Lors de ce 2ème combat, la Belge est opposée à Mimi Huh, 34ème mondiale. Une Sud-Coréenne de 19 ans, lauréate du Grand Chelem de Tbilissi au mois de juin. Mina Libeer ne l’a jamais rencontrée et éprouve des difficultés à trouver l’ouverture. L’arbitre lui inflige la première pénalité à la moitié du combat. Un combat qui dure. Dans le golden score, la Belge se montre plus agressive à la garde. 2 shidos de part et d’autre. Les 2 judokates se retrouvent à égalité au niveau des pénalités. La 3ème serait fatale, mais la désicion tombe sur une projection. Uchi mata après 6 minutes 45 secondes de combat. Mimi Huh marque un waza ari et rejoint en ¼ de finale Jessica Klimkait, la championne du monde en titre. Pour Mina Libeer, ses 4èmes mondiaux s’arrêtent en 1/8ème de finale.

Une victoire et… une défaite frustrante pour Malik Umayev

Pour sa grande première dans un championnat du monde, Malik Umayev n’a pas raté son entrée en matière. Le Liégeois de 22 ans qui est redescendu en -73 kg a parfaitement maîtrisé son premier combat. Opposé à l’Egyptien, Ali Abdelmouaty (IJF87), le Belge a pris l’avantage sur l’un de ses mouvements fétiches. Une vitesse d’exécution qui frôle la perfection. Ippon Seoi Nage à mi-combat. Waza ari pour Umayev. Une victoire qui le propulse au 2ème tour face à une vieille connaissance.

Ce sont en effet des retrouvailles qui l’attendent face à l’Azéri, Hidayet Heydarov. Le champion d’Europe n’a plus combattu depuis le 16 juillet dernier. C’était au Grand Prix de Zagreb. Un combat perdu face à… Malik Umayev ! Pour son retour dans cette catégorie, le Belge avait créé la surprise contre le numéro 2 mondial, 2 fois médaillé de bronze aux mondiaux.

Aujourd’hui, il y a de la revanche dans l’air sur le tatami de Tachkent. Heydarov n’a pas gardé un bon souvenir de notre compatriote et il s’en méfie. Duel très fermé. Heydarov sur ses gardes. Malik Umayev place la première attaque après plus d’une minute de combat. La réplique de l’Azéri se produit sur une tentative d’immobilisation. Le Belge, 138ème mondial évite le piège au sol, mais il est surpris par une attaque de son adversaire à une minute de la fin. Ippon. Le champion d’Europe renverse le jeune Visétois en 1/16èmes de finale. Cette fois, la pièce tombe en faveur d’Heydarov. Apprentissage et expérience. La leçon de ces mondiaux qui s’arrêtent trop tôt pour Malik Umayev.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous