Tour de France Femmes

Julie De Wilde, la benjamine du Tour de France qui se bat pour conserver le maillot blanc

© AFP or licensors

29 juil. 2022 à 10:48Temps de lecture2 min
Par Alice Devilez avec Martin Weynants

Julie De Wilde (Plantur-Pura) dispute actuellement le premier Tour de France femmes. La Belge a 19 ans et est la benjamine de la course et comme un symbole, elle pourrait bien devenir la toute première femme à remporter le maillot blanc au classement final. Même si la tâche s'annonce très rude.

Actuellement en tête du classement des meilleures jeunes, Julie possède seize petites secondes d’avance sur sa première poursuivante, Julia Borgström (AG Insurance NXTG-Team) et 22 secondes sur Pfeiffer Georgi (Team DSM/NED) à l’issue des cinq premières étapes.

Pour la toute première étape, De Wilde a terminé en 15e position à Paris. À Provins pour la deuxième étape elle est même entrée dans le top 10 avec une septième position. Avant de passer la ligne en 14e position à Epernay pour la troisième étape, ce qui lui a permis de revêtir le maillot blanc pour la première fois. Sa 30e position lors de la 4e étape ne l’a pas empêchée de conserver la tête du classement des jeunes, ni sa 27e position jeudi sur l'étape la plus longue de ce Tour de France féminin.

Mais jusqu’où peut-elle aller ?

AFP or licensors

Issue du monde du cyclocross, Julie De Wilde est un plutôt un grand gabarit (1m80) qui a montré qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleures jeunes dans les bosses, agile sur le vélo, elle est rapide dans les sprints. Mais la haute-montagne s’annonce un peu plus coriace et devrait moins lui convenir. Au niveau de son tempérament, Julie semble très détachée mais a pourtant une réelle ambition : garder le maillot le plus loin possible, se mêler aux sprints avec les meilleures.
Un coté très détaché qui masque une vraie ambition : garder le maillot le plus loin possible se mêler au sprint avec les meilleures. Tout cela au jour le jour, sans trop se prendre la tête. Du caractère, elle en a et l’a encore prouvé lors de l’étape des "chemins blanc" mercredi : alors qu’elle était juste derrière les toutes meilleures, elle a subi une crevaison qui l’a retardée. Mais elle s’est battue pour revenir le plus près possible du groupe de tête et sauver son maillot. Elle y est parvenue.

Son parcours

© Tous droits réservés

Championne de Belgique de cyclo-cross à deux reprises chez les juniores, elle a déjà réalisé quelques performances intéressantes sur route également. Elle a décroché une jolie deuxième place aux championnats du monde juniores à Harrogate derrière Megan Jastrab en 2019. Cette année elle a terminé en deuxième position d’A Travers La Flandre et septième du Grand-Prix de l’Escaut.

Elle a également connu son lot de mésaventures avec notamment une vertèbre cervicale cassée après une chute dans les circuits locaux de Paris-Roubaix.
 

Articles recommandés pour vous