RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Juliette Armanet digère mal sa défaite aux Victoires de la Musique : "C’est très dévalorisant"

04 mars 2022 à 11:54Temps de lecture1 min
Par François Saint-Amand

Interrogée à l’occasion du lancement de sa tournée en France par Télérama, Juliette Armanet est revenue sur sa grande déception à l’issue des Victoires de la Musique. Elle n’a remporté aucun prix malgré 3 nominations.

Avec son album Brûler le feu, Juliette Armanet concourrait dans pas moins de 3 catégories des Victoires de la Musique 2022 : artiste féminine, album et chanson de l’année. Mais c’est les mains vides qu’elle est repartie.

La déception a été grande pour l’artiste française de 38 ans. Plusieurs semaines après la cérémonie, la pilule semble encore difficile à avaler comme elle l’a évoqué dans les colonnes de Télérama.

L’ego en prend un coup

"On a beau s’y préparer, c’est très dévalorisant de repartir sans rien. Surtout quand on est sensible aux honneurs, aux médailles. Ça place la musique dans un endroit étrange. L’exercice est difficile, donc oui, il m’a fallu ramasser mon ego" reconnaît Juliette Armanet.

La chanteuse s’est même remise en question, s’interrogeant sur le choix de la date de sortie de son deuxième album. "J’avais la forte intuition que c’était kamikaze d’y aller car le calendrier n’était pas le bon. Mon album est sorti le 19 novembre et les votes se sont clôturés le 20 ou 21… Mais nous avions fait ensemble le choix d’y aller pour profiter de la visibilité qu’offre cette cérémonie" confie-t-elle, soulignant au passage qu’elle a pu compter sur le soutien de ses parents pour surmonter ses épreuves.

"J’avais envie d’une musique plus physique"

À l’entame de sa tournée en France, Juliette Armanet s’est montrée impatiente d’enfin remonter sur scène.

L’interprète du Dernier jour du disco compte bien faire bouger son public a-t-elle expliqué à Télérama : "J’avais une boule à facettes géante sur scène, c’était mon style dès le départ. Il est encore plus assumé sur ce disque. J’y ai trouvé une forme de jouissance, de liberté. J’avais envie d’une musique plus physique, de danse, de corps. Petite Amie (NDLR : son premier album paru en 2017) était un disque plus cérébral, plus littéraire. Celui-ci a quelque chose de beaucoup plus charnel, désirant".

Sur le même sujet

Match entre Juliette Armanet et Clara Luciani

Le 8/9

La cheffe d'orchestre Uèle Lamore sort son premier album "Loom"

Musique - Classique

Articles recommandés pour vous