Belgique

Jusqu'à 18 ans de prison pour les responsables de l'attentat contre l'opposition iranienne déjoué à Villepinte en 2018

Procès à Anvers de l’attentat déjoué contre l’opposition iranienne : 20 ans requis Assadollah A.

© Belga

10 mai 2022 à 09:27Temps de lecture1 min
Par Belga

La cour d'appel d'Anvers a condamné mardi trois prévenus d'origine iranienne pour leur rôle dans l'attentat à la bombe déjoué contre une réunion du mouvement iranien d''opposition MEK à Villepinte (Paris) en 2018. Amir S. et Nasimeh N. de Wilrijk, qui devaient commettre l'attentat, ont écopé de 18 ans de prison, contre 17 ans de réclusion pour Mehrdad A., qui devait garder un œil sur la scène. Tous trois perdent également leur nationalité belge.

Amir S. a reçu une peine plus lourde, puisqu'il avait été condamné à quinze ans de prison en première instance. Les peines de Nasimeh N. et Mehrdad A. ont, elles, été confirmées en appel. Toutes les parties civiles ont reçu 1 euro de dommages et intérêts.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous