Icône représentant un article video.

Europa League - Football

Karel Geraerts avant Union-Malmö : "Dante Vanzeir garde toute ma confiance"

Karel Geraerts avant Union Malmo : "Dante Vanzeir garde toute ma confiance"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Nantie de ses 3 points arrachés brillamment à Berlin la semaine passée, l’Union Saint-Gilloise peut déjà marquer le coup pour la future qualification, en cas de nouveau succès ce jeudi soir face au Champion de Suède Malmö. Une formation qui a perdu à domicile sa joute inaugurale face à Braga (0-2).

L’ambition est toujours de prendre les 3 points, mais je m’attends à un match très sérieux face à une équipe au jeu typiquement nordique, avec un gros potentiel physique, une belle organisation et des joueurs très intelligents " explique le coach bruxellois Karel Geraerts. " On devra être patients, tout en jouant notre jeu et en exploitant nos qualités. Nos Suédois (NDLA : Gustav Nilsson et Joachim Imbrechts) nous ont tuyautés mais on a aussi complété nos infos sur internet (sic). Notre succès à Berlin nous a gonflés le moral, mais on ne fait pas de projections sur le futur… et surtout, on doit rester humbles ! Sur papier, nous sommes l’équipe la plus faible puisque nous venons du Pot 4… et en face, il y a le champion de Suède. Donc on respecte tout le monde ! "

© Tous droits réservés

Battue dimanche par Genk en championnat, l’Union Saint-Gilloise doit digérer son nouveau rythme de deux affiches de haut niveau hebdomadaires. Et espère retrouver un Dante Vanzeir inspiré… lequel n’a marqué qu’une petite fois sur les 8 derniers matches.

"Dante Vanzeir en crise de confiance ? Non ! Évidemment, je préfère que Dante marque, mais je suis sûr que ça va revenir… Je lui parle, le staff lui parle, ses équipiers lui parlent. Quoi qu’il arrive, Dante garde un profil intéressant, grâce à sa vitesse et sa profondeur. Avec le retour de blessure de Gustav Nilsson, je dispose maintenant de 4 attaquants (NDLA : avec aussi Victor Boniface et Dennis Eckert) et j’ai des choix pour faire tourner. Il faut aussi gérer la succession des matches : je ne dresse pas de priorité entre l’Europe et la compétition, mais il faut gérer la fatigue physique. Contre Genk dimanche, on méritait mieux mais les joueurs m’ont rassuré sur leur forme physique : ils gèrent très bien les choses. On aborde les matches un par un, mais on a aussi un planning de récupération. Après Malmö, on jouera à Eupen, puis les joueurs auront la trêve internationale pour un peu souffler. Ensuite, il restera un bloc de 12 matches jusqu’à l’interruption du Mondial au Qatar : tout va s’enchaîner très vite. Mais pas question de lever le pied en championnat : c’est via la compétition qu’on a gagné notre qualification en Europe ! "

© Tous droits réservés

Objectif coefficient européen : après les bons résultats des clubs belges la semaine écoulée, le Club Bruges a déposé la cerise sur le gâteau à Porto (0-4).

"C’est une superbe victoire, glanée grâce à du bon football, une belle organisation et en déplacement chez un grand d’Europe " conclut l’ex-joueur du Club Bruges (3 séjours au Breydel entre 1998 et 2011). "Le football belge peut être très fier ! Quant à dire que Bruges doit maintenant clairement ambitionner les 2 premières places de sa poule, je reste prudent : le Club affiche un 6 sur 6… mais le prochain match contre l’Atlético Madrid sera la clé pour la suite."

© Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous