RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Karen Van Eetvelt : "À Anderlecht, les abonnés pourront assister à un match sur trois"

10 sept. 2020 à 11:36 - mise à jour 10 sept. 2020 à 11:36Temps de lecture2 min
Par Alice Devilez

Six mois après, les supporters vont pouvoir revenir petit à petit dans plusieurs stades du pays ce week-end. C’est notamment le cas d’Anderlecht qui a présenté les mesures et adaptations mises en place pour que cela se passe au mieux, dans le respect des règles sanitaires.

Karen Van Eetvelt, CEO du Sporting ander"On va accueillir à peu près un tiers d’un stade normal, avec les règles UEFA. Pour nous ça veut dire un peu plus de 6000 personnes dans le stade dimanche contre le Cercle Bruges. Nous sommes vraiment heureux de pouvoir de nouveau accueillir des supporters. On a décidé que seuls les abonnés pourront assister aux matches, ils doivent s’inscrire auparavant et choisir un match sur trois. Si les règles évoluent dans les semaines qui viennent, ce qu’on espère, et qu’on peut accueillir plus de gens par après on s’adaptera bien sûr."

Mais concrètement comment va se dérouler le passage au stade des supporters ? "On a discuté avec les virologues, et il fallait choisir entre une prise de température avec des files possibles et pas de file avec une entrée directe dans le stade. On a décidé de ne pas prendre les températures." D’autres mesures sont par contre prises : "Les règles de la Pro League sont très claires, le masque est obligatoire pendant tout le match sauf quand les supporters boivent quelque chose. Tant qu’ils sont assis dans le stade, ce qui est aussi obligatoire, il faut porter le masque." Van Eetvelt ajoute : "Chaque supporter entrera par l’entrée inscrite sur son ticket, doit directement chercher son siège et doit s’asseoir […]. On a respecté la règle d’un mètre partout, une rangée sur deux et un siège sur deux, même au sein des bulles et des familles." En ce qui concerne justement les bulles, la situation sera réévaluée rapidement.

Si le stade ne pourra pas être comble, le retour du public fait bien évidemment plaisir aux joueurs : "Ils aiment jouer avec de l’ambiance ! J’ai suivi des matches à huis clos, et là on pouvait même entre les discussions entre arbitre et joueurs… Ce n’est pas très intéressant pour eux."

Les bars seront ouverts mais les fans devront consommer leurs boissons à leur place attitrée dans le stade.

Toutes les mesures coûtent évidemment de l’argent au club, mais Karen Van Eetvelt préfère se concentrer sur le positif : "On perd moins d’argent que lors des matches à huis clos."

Articles recommandés pour vous