Jeux vidéo

Kaws expose dans Fortnite: une vraie expo dans un jeu vidéo, une première dans le monde virtuel

© Getty

20 janv. 2022 à 14:31Temps de lecture2 min
Par Thierry Vangulick

Une exposition d’œuvres d’art dans le jeu vidéo le plus joué au monde, c’est une première mondiale ! L’artiste, c’est le New-Yorkais Kaws, de son vrai nom Brian Donnely et le jeu c’est Fortnite. Kaws est une figure très connue du pop art qui peint, sculpte et crée des jouets proches de l’univers de Disney. Il expose actuellement son travail à la Serpentine Gallery à Londres.

Une exposition à trois niveaux

Si cette exposition est tout à fait classique, l’artiste a créé un personnage en réalité augmentée qui est posé sur le toit de la galerie et qu’on ne peut voir qu’à travers un téléphone portable. Mais il y a une troisième forme d’exposition : une galerie virtuelle que l’on peut découvrir sur le jeu Fortnite.

Ce jeu coopératif de tir et de survie a attiré jusqu’ici plus de 200 millions de joueurs à travers le monde. Un nouveau public potentiel énorme et qui n’est pas, a priori, particulièrement amateur d’art. L’intérêt de cette démarche, c’est que les joueurs ne peuvent pas éviter l’exposition", explique Gregoire Carette, spécialiste des jeux vidéo de Tarmac une des chaînes de la RTBF.

" Ce qui étonnant ici, c’est qu’Epic Game, la société qui édite Fortnite, a choisi de faire de l’expo son hub, son portail d’entrée dans le jeu. L’arrivant est forcé de passer par la galerie avant d’accéder au champ de bataille".

Va-t-il s’y arrêter pour regarder les œuvres, difficile à dire mais c’est une première expérience très intéressante et très positive mais c’est aussi un sacré pari. Aujourd’hui, tout le monde veut être sur le metaverse, ce futur univers virtuel dans lequel les gens pourront interagir entre eux et retrouver des éléments du monde réel. Et Fortnite correspond déjà un peu à cette définition, en intégrant par exemple, des éléments réels comme de concert de Travis Scott rappeur américain qui ont créé des shows spécifiques pour le jeu."

Toucher un nouveau public jeune

Une extraordinaire aubaine pour Brian Donnely qui confie dans une interview à l’AFP : " Ce qui m’intéresse, c’est de savoir que mon travail peut être vu par un enfant en Inde comme à Londres. C’est fascinant. Une grande communauté va soudainement pouvoir aller au musée, voir ces peintures et sculptures. Je pense que pour certains enfants, ce sera la première fois qu’ils se sentiront à l’aise, dans leur zone de confort, dans une exposition. " Et à la question de savoir si ces enfants vont regarder ses œuvres, il répond, philosophe : " Si vous amenez un enfant de 11 ans dans un musée traditionnel, vous ne savez pas s’il va regarder les œuvres. Ce n’est pas différent ".

Et Greg Carette de conclure : " C'est une porte ouverte à beaucoup d’autres opérations du même genre pour le secteur de l’art ou dans d’autres domaines. Le jeu vidéo attire un public très large, de tous âges et de toutes conditions sociales. C’est une formidable vitrine et les enjeux y sont énormes. "

Dans ce nouvel espace d’expression, il n’y a pas encore de règles ni de contrôles définis. Il y a donc aussi des risques d’y voir des gens ou des groupes qui ont des intentions cachées ou des messages politiques ou religieux. Tout reposera sur les choix de l’éditeur du jeu. Et une tribune de plus 200 millions de spectateurs potentiels, c’est extrêmement tentant pour tout le monde.

Sur le même sujet

Fortnite : Epic Games a déjà récolté plus de 50 millions de dollars pour l’Ukraine

Jeux vidéo

Uncharted s’invite dans Fortnite

Jeux vidéo

Articles recommandés pour vous