Championnats Européens

Kayak sprint : le K4 féminin en demi-finale de l’Euro, Broekx et Peters en finale A du K2

Lize Broekx et Hermien Peters à l’Euro de Munich.

© Belga

19 août 2022 à 08:29 - mise à jour 19 août 2022 à 10:22Temps de lecture1 min
Par Belga (édité par Jâd El Nakadi)

Quatrième embarcation belge à participer à l’Euro de kayak sprint, qui se déroule depuis jeudi dans le cadre des Championnats européens de Munich, le K4 féminin n’a pu décrocher vendredi l’un des trois tickets qualificatifs pour la finale A et devra passer samedi par une demi-finale pour tenter de la rejoindre.

Lize Broekx, Hermien Peters, Camille Dewaele et Amber Van Broekhoven ont en effet terminé à la 6e place de la seconde série éliminatoire, où seules les trois premières équipes se qualifiaient directement pour la finale A, le top 9 européen. Le nouveau quatuor sur la scène internationale a pris un bon départ, restant dans la course pour la qualification durant les 250 premiers mètres, mais n’a pu accélérer à l’approche du sprint final. Elles ont bouclé la distance en 1 : 37.217, à plus de 3 secondes des Polonaises, victorieuses en 1 : 34.002. La Grande-Bretagne (1 : 35.815) et le Danemark (1 : 36.279) ont pris les deux autres billets pour la finale.

Samedi (9h35), dans l’unique série de la demi-finale, les quatre Belges tenteront de terminer à l’une des trois premières places donnant encore accès à la finale.

Le duo Lize Broekx et Hermien Peters en finale A du K2 sur 500 m à l'Euro de kayak sprint

Le duo Lize Broekx et Hermien Peters en finale A du K2 sur 500 m à l'Euro de kayak sprint

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un peu plus tard ce vendredi, le duo féminin composé de Lize Broekx et Hermien Peters s'est qualifié pour la finale A du K2 sur 500 m.

Les deux Limbourgeoises, 9e des Jeux Olympiques de Tokyo, se sont imposées lors de la 2e demi-finale, où les trois premières équipes se hissaient en finale. Jamais mise en difficulté, les médaillées de bronze des derniers Mondiaux d'Halifax se sont rapidement forgées une longueur d'avance sur leurs poursuivantes pour ensuite contrôler leur course. Peters et Broekx, en 1:42.612, ont devancé la Grande-Bretagne (1:44.084) et la Serbie (1:44.729), signant le meilleur temps des demi-finales.

Dans la première demie, la Hongrie s'est imposée devant la France et la Suède. Ces six nations rejoignent en finale A, la Pologne, championne du monde en titre, l'Allemagne et la Slovaquie, qualifiées directement après les séries éliminatoires de jeudi.

Plus tard dans la journée (17h40), l'autre K2 belge sur 500 m, mais masculin cette fois, d'Artuur Peters et Bram Sikkens disputera sa demi-finale pour également tenter de rejoindre la finale A.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous