Nations League - Foot

Kevin De Bruyne, en méforme est absent pour affronter l'Islande

Sorti ce dimanche par précaution, Kevin De Bruyne ne sera finalement pas apte à jouer contre l'Islande.
12 oct. 2020 à 19:36 - mise à jour 12 oct. 2020 à 19:43Temps de lecture1 min
Par Pierre Lambert avec Belga

Sorti ce dimanche par précaution lors de la défaite contre l’Angleterre en Ligue des Nations, Kevin De Bruyne ne sera finalement pas apte à jouer contre l’Islande. Le milieu de terrain est retourné à Manchester City et selon un tweet officiel, il ne serait pas assez en forme.

De Bruyne avait été remplacé par Yari Verschaeren en deuxième période lors de la défaite 2-1 de la Belgique en Angleterre. "Je ne dirais pas que Kevin est blessé, bien qu’il ne soit pas à 100 pour-cent. Il s’agissait plutôt d’un changement par précaution", avait expliqué le sélectionneur Roberto Martinez après la rencontre.

Ce forfait s’ajoute à la longue liste d’absents durant ce rassemblement. Par rapport à la sélection initiale de 33 joueurs de Martinez, Thibaut Courtois, Hendrik Van Crombrugge, Koen Casteels, Eden Hazard, Dries Mertens et Nacer Chadli sont indisponibles pour des raisons diverses. Sebastiaan Bornauw, Zinho Vanheusden et Alexis Saelemaekers sont retournés chez les espoirs. Thorgan Hazard et Thomas Vermaelen n’avaient, eux, pu être sélectionnés. Dimanche, Martinez avait annoncé que Jan Vertonghen, qui se remet d’une fracture de la pommette, pouvait lui aussi rentrer dans son club, Benfica.

Avec la défaite en Angleterre, la Belgique a perdu la première place du groupe 2, dépassée pour un point par les 'Three Lions'.

Kevin De Bruyne se plaignait du calendrier trop chargé

Quelques jours avant le match, le joueur de Manchester City se plaignait de ne pas vraiment avoir eu de pause cet été : "Je n’ai pas vraiment eu de vacances et c’est vrai que mentalement c’est compliqué. Ma femme a accouché donc nous ne sommes pas partis en vacances. Puis après le lockdown le championnat a repris en été et si la saison continue comme cela, je n’aurais pas eu de break en deux ans. Cela fait beaucoup et c’est pourtant important de pouvoir se couper du football",

Et de conclure sur le sujet : "de toute façon, personne n’écoute les joueurs quand ils donnent leur avis sur le calendrier."

Il est vrai que la surcharge du calendrier footballistique pose de plus en plus questions.

Loading...

Articles recommandés pour vous