RTBFPasser au contenu

Chronique Économique

Kim Kardashian, Nabilla et les cryptomonnaies

Chronique Economique

Promotion trompeuse de crypto-monnaie...

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

C’est Tristan Bernard qui disait que "l’homme n’est pas fait pour travailler, la preuve, c’est que ça le fatigue". Je pense que c’est sans doute sur la base de cette magnifique citation que Kim Kardashian et d’autres influenceurs ont voulu gagner encore plus d’argent qu’ils n’en ont déjà.

Oui, je sais mes parents vont m’en vouloir de consacrer une chronique économique sérieuse sur une chaîne de radio publique à un sujet aussi insignifiant que les influenceurs, mais bon avant qu’ils ne me déshéritent, je voudrais me défendre et vous dire que je le fais pour la bonne cause.

Et notamment pour protéger les plus jeunes auditeurs, ceux et celles qui ont entre 15 et 34 ans et qui sont souvent sur des réseaux sociaux comme Tik Tok et Instagram.

En fait, c’est simple, aux Etats-Unis, Kim Kardashian se retrouve aujourd’hui devant la justice de son pays parce qu’elle a – l’an dernier – demandé à ses fans – qui sont quand même 250 millions à la suivre – "s’ils aimaient la crypto ?".

En posant la question, elle attirait aussi du même coup l’attention sur une nouvelle cryptomonnaie du nom d’EthereumMax. Une semaine après son message, ladite monnaie virtuelle avait perdu 70% de sa valeur.

Kim Kardashian n’est pas la seule à avoir vanté les mérites de cette cryptomonnaie, d’autres célébrités comme le boxeur américain Floyd Mayweather et l’ancien joueur de basket Paul Pierce ont aussi fait le nécessaire pour tenter de gonfler la valeur de cette dernière…

Sur le même sujet

13 févr. 2022 à 13:54
6 min
08 févr. 2022 à 07:30
3 min

Articles recommandés pour vous