Kirghizstan : l'ex-président de nouveau arrêté après son évasion

L'ancien président Almazbek Atambaïev à nouveau arrêté
10 oct. 2020 à 13:24Temps de lecture1 min
Par Belga

L’ancien président du Kirghizstan Almazbek Atambaïev, libéré de prison mardi par des manifestants, a de nouveau été arrêté, a annoncé le Comité de sécurité nationale du pays.

Dans un communiqué, le Comité a annoncé que Atambaïev était soupçonné d’avoir organisé des troubles massifs à l’ordre public. Le Comité est en train "d’identifier et d’arrêter d’autres complices de ce crime", précise le communiqué.

L’arrestation de l’ancien président, au pouvoir de 2011 à 2017, avait d’abord été annoncée à l’AFP par sa porte-parole, Koundouz Joldoubaïeva. "Les forces spéciales ont pris d’assaut sa résidence. Ils ont arrêté l’ancien président", a-t-elle déclaré.

Un règlement de comptes politique ?

Almazbek Atambaïev a été libéré de prison mardi par ses sympathisants alors qu’il purgeait une peine de onze ans pour avoir fait relâcher un chef mafieux de prison. Atambaïev a dénoncé un règlement de comptes politique.

Etat d’urgence

Le président actuel Soroonbaï Jeenbekov, un ancien allié de Atambaïev qui s’est retourné contre lui, a ordonné vendredi l’état d’urgence dans la capitale du pays, Bichkek, après des affrontements entre des groupes d’opposition ayant fait cinq blessés.

Contesté dans la rue depuis lundi, Soroonbaï Jeenbekov s’était aussi dit prêt à démissionner mais seulement quand l’ordre public serait rétabli.

La crise politique au Kirghizstan est née après des législatives marquées par des accusations de fraude. Lundi, des affrontements entre policiers et manifestants ont fait un mort et plus d’un millier de blessés.

Sur le même sujet

Cessez-le-feu entre le Kirghizstan et le Tadjikistan après des affrontements mortels

Monde Asie

Articles recommandés pour vous