Kiss : "le public ne veut que les hits des grands groupes en concert"

KISS
23 mars 2021 à 12:45Temps de lecture2 min
Par Marie-Amélie Mastin
Kiss est en attente de pouvoir reprendre sa tournée d’adieu, interrompue par la pandémie. Alors que d’autres groupes mettent à profit ce temps libéré par les annulations de concerts, Paul Stanley, lui, ne voit pas pourquoi Kiss écrirait un nouvel album.
 
Le précédent date de 2012, Monster, et rien n’est prévu du côté de l’écriture avant la fin de cette gigantesque tournée prévue. Par contre, Paul Stanley continue à prendre soin de son projet solo, Soul Station.
Loading...

 

Il a expliqué à USA Today que le public vient en concert pour entendre les classiques des grands groupes. Il ajoute qu’il peut repérer sans peine quand un band joue un nouveau titre en live, parce que c’est le moment où le public s’assied. Donc il ne voit pas pourquoi Kiss devrait reprendre l’écriture. Il ajoute encore "les derniers morceaux que j’ai écrit sont excellents, mais c’est comme le vin. Il faut les laisser reposer avant qu’ils soient appréciés".
 
Un point de vue partagé par le reste de son groupe, notamment Gene Simmons, qui ne voit pas pourquoi il inciterait les autres à créer de nouveaux morceaux.
 
Dans une autre interview au media australien The Project, Paul Stanley a aussi expliqué l’origine du nom du groupe : "Je me disais qu’il fallait un mot simple, que l’on comprenne dans toutes les langues et qui soit facile à dire. Et puis "Kiss" peut avoir différents sens : un baiser passionné, ou le baiser de la mort. J’aimais bien l’idée des interprétations multiples. Et je suppose que c’était une bonne idée, non ? 48 ans plus tard, on y est toujours !"
Une autre explication avait été partagée précédemment, selon laquelle Paul Stanley avait proposé le nom Kiss après que Peter Criss, le batteur, a quitté son groupe précédent, appelé "Lips".
 
Récemment, Gene Simmons a accusé les jeunes d’avoir tué le rock. Le bassiste et chanteur de Kiss a, à nouveau, donné son opinion sur le rock actuel. Selon lui, le genre est moribond et n’aura jamais la chance de connaître un tel succès qu’auparavant.
 
Son groupe a pourtant établi deux nouveaux records en janvier, officialisés par le Guiness Book des Records : la flamme la plus haute lors d’un concert (35 mètres de haut, excusez du peu) et le plus grand nombre de flammes projetées simultanément pendant un concert : Il y en a eu 73 lors de ce concert " Kiss 2020 Goodbye " !

Sur le même sujet

Kiss : regardez "I was made for Loving You" de ce nouveau bootleg officiel

Le costume du "Monstre Demon" de Kiss

Articles recommandés pour vous