Vuelta - Cyclisme

Koen Pelgrim, entraîneur d’Evenepoel : "C’est chouette de travailler avec lui, même si les attentes sont très hautes"

08 sept. 2022 à 05:00Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Kevin Paepen

A quelques étapes de la fin de cette Vuelta 2022, Remco Evenepoel se trouve dans la position dans laquelle il voulait être : la première. Un objectif qu’il avait tenté de cacher en début de Tour d’Espagne – évoquant plutôt l’objectif prioritaire des victoires d’étape – mais qui se concrétise jour après jour.

"D’un côté on s’attendait à le voir prester de la sorte car on avait vu qu’il était en très bonne forme mais de l’autre on ne savait pas comment il gérerait cette course de trois semaines", avoue Koen Pelgrim, son entraîneur chez Quick-Step Alpha Vinyl, au micro de Kevin Paepen.

"Il fait de très bonnes choses sur cette Vuelta, sinon il ne serait pas en tête du général", ajoute celui qui s’occupe des performances de l’équipe Quick-Step depuis onze ans déjà. "On a vu avant la Vuelta qu’il était en très bonne forme. On l’a vu notamment à San Sebastian. Bien sûr, on sait qu’une course de trois semaines c’est différent d’une course d’une semaine. On a donc abordé cette Vuelta avec confiance mais aussi avec des interrogations. Pour le moment, on est très content de ce qu’il est parvenu à faire."

Pelgrim – qui suit de près les entraînements de Remco Evenepoel – est ensuite revenu sur la préparation du Belge pour cette Vuelta.

"C’est difficile de se préparer spécifiquement pour être en forme tout au long des trois semaines. A l’entraînement, on doit s’assurer qu’il ait une bonne base d’endurance pour qu’il soit capable de multiplier les efforts au fil des jours. Par exemple, on a fait une préparation très différente de celle pour le Tour de Suisse. L’entraînement que l’on fait dans un Grand Tour est différent de celui du printemps où on avait Liège-Bastogne-Liège en tête. Ici, le focus à l’entraînement était plus sur de longs efforts et sur la résistance à la chaleur."

Pelgrim a conclu son intervention à notre micro en évoquant sa relation avec Evenepoel. "Ce n’est pas toujours facile de l’entraîner car les attentes autour de lui sont toujours très hautes. Mais c’est une chouette personne avec qui travailler, c’est quelqu’un de très motivé !"

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous