Jupiler Pro League

Kompany devient entraîneur d'Anderlecht : "La place à laquelle je peux apporter le plus"

Kompany devient coach : "Je suis arrivé à la conclusion qu’il fallait que j’arrête, il fallait franchir le pas"

© STRINGER - BELGA

17 août 2020 à 09:48 - mise à jour 17 août 2020 à 09:48Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants

Vincent Kompany a refermé le chapitre de sa vie de joueur pour se consacrer totalement à sa carrière de coach. Il reconnaît que prendre sa retraite est "aussi une libération", dans une vidéo publiée par Anderlecht.


►►► À lire aussi : Vincent Kompany arrête sa carrière de joueur et remplace Vercauteren comme coach d'Anderlecht
►►► À lire aussi : Pionnier, un des meilleurs belges de tous les temps, les hommages à Vincent Kompany pleuvent
►►► À lire aussi : Edito : Vincent Kompany, le moment de vérité...


"Le numéro 4, c’est fini". C’est avec ces mots clairs et directs que Vincent Kompany a annoncé la fin de sa carrière de joueur. "Nouvelle étape, nouveau chapitre, c’était le moment pour moi. Tout le monde est un peu surpris par le timing mais nous savions tous que c’était le but. Le plus important pour l’équipe, les joueurs et tout le monde, c’était de voir que les choses soient claires. Je suis arrivé assez rapidement à la conclusion qu’il fallait que j’arrête. Il fallait franchir le pas. Le projet Anderlecht a plus d’importance que l’individu Kompany".

"Je ne pourrai plus me blesser"

Après plusieurs mois à se partager entre deux rôles, Vince The Prince sera uniquement T1. "C’est la place à laquelle je peux le plus apporter", affirme-t-il"J’ai tout mis dans ce projet. J’ai faim. Je suis prêt. Je suis à fond la caisse pour les amener le plus haut possible et le plus rapidement possible là où ils doivent être. Mon émotion est dirigée vers le futur. C’est de l’ambition, de l’envie de bien faire et aucun regret. L’envie de faire mieux qu’un Anderlecht qui est bien.
Gagner avec un beau football, transformer le talent en qualité, ressortir le plus possible de chaque entraînement."

"J’ai tellement d’énergie et je ne pourrai plus me blesser
", glisse-t-il dans un sourire en référence à ses multiples indisponibilités durant sa carrière. "J’ai bien observé, bien écouté. Franky (Vercauteren, ndlr) m’a soutenu de toutes les manières possibles. J’ai toujours pu compter sur lui. Il m’a accompagné comme jeune joueur et puis comme jeune entraîneur. Nous avons énormément de respect l’un envers l’autre. Je ne peux être que reconnaissant"

 

Articles recommandés pour vous